Un peu de douceur ..

samedi 16 juin 2018

Comme le loup blanc

Une bien jolie surprise m'attendait dans ma boîte aux lettres hier après-midi (eh oui, mon facteur est rebelle, il passe à l'heure qui lui chante). C'était donc soleil dans tous les sens du terme. Aujourd'hui il fait gris, mais ce n'est pas grave (Ce n'est pâââs grââââve, disait ma grand-mère (la Suisse, celle qui gardait les vaches, précise-je pour Délia)) car cette après-midi, je vois ma fille. On a passé toute une période où on sortait toutes les deux sans arrêt, genre une fois par semaine minimum. C'était hyper sympa (ça me... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 11:14 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

mercredi 13 juin 2018

Je rame

“ Vrksasana, la posture de l'arbre, permet de gagner en concentration et de retrouver la sérénité (dit ma prof). La semaine dernière, comme je savais que ce serait yoga nidra puisque c'est comme ça tous les premiers cours du mois, j'ai "séché"... Ça m'a paru au dessus de mes forces de devoir rester allongée une heure sans bouger. Bon OK, même si on ne bouge pas on ne peut pas dire pour autant qu'il ne se passe "rien", puisqu'en fait, tout l'exercice consiste à lâcher.. Lâcher prise.. Oh lala que j'ai du mal avec ça. Hier j'ai eu... [Lire la suite]
jeudi 7 juin 2018

Je râle!

Misère de misère. Un "parcours gonflé"! Ils trouvent peut-être qu’il n’y a pas assez d’enfants dans l’eau le mercredi après-midi? Je vais faire une manif pour que la piscine soit ouverte le matin ! Qui m’aime me suive ! Je râle, mais en fait j’aime bien quand il y a plein d’enfants (ça fait des vagues). Ce que je n’aime pas en revanche, c’est 1) le brouhaha assourdissant et 2) qu’on me saute sur la tête. Je n’aime pas non plus ne pas savoir comment m’habiller. J’avais mis un panta, et même emmené une veste. Misère... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 08:54 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 6 juin 2018

Une coupe de cheveux magnifique

  Les flamants roses de l'aquarelle de Marie m'ont rappelé ceux que j'ai vus au zoo d'Amiens ou à celui d'Attilly il y a quelques années de cela, .. avec mes petits-enfants .. .. (ne sont-ils pas trop mignons?) qui appréciaient encore ce genre de sorties.. .. jusqu'à ce qu'ils se mettent à grandir.. grandir.. .. grandir..   .. et à ne plus voir les flamants roses..   .. que comme l'occasion de se moquer de leur mère-grand (cela date d'une boutade de mon fils encore ado, mais à cause de quoi? Je ne... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 11:20 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 2 juin 2018

Regarder devant

Hier je suis allée me faire vernir les ongles. À un moment, mon esthèt et moi - ah oui, c'est vrai... la possessivité - l'esthèt et moi, donc, nous avons parlé de psychogénéalogie. Je savais - c'est écrit sur son blister - qu'elle l'a étudié, et en ce moment je me pose la question de savoir si ce serait une bonne idée de. Elle connaît quelqu'un qui pratique cela. Elle m'a expliqué comment ça se passe: après avoir choisi la branche que l'on veut "remonter" (paternelle ou maternelle), sous hypnose la psychogénéalogiste (elle est... [Lire la suite]
mercredi 30 mai 2018

L'enfant de personne

Je m’appelle Julie. Je suis née le 5 septembre 1831, neuf mois après que mon frère Elfort qui n’avait pas encore atteint sa première année soit mis en terre. Si mes parents l’ont appelé ainsi dans l’espoir qu’il vive, ça n’a pas très bien marché : El-fort, "le fort", c’est comme ça qu’on dit chez les ch’tis, comme on nous appellera plus tard. Pour l’instant, on ignore qu’on a un parler bien à nous. On ne sait que l’hécatombe des nouveaux nés, c’est ainsi et on ne se pose pas de questions, on se contente d’encaisser.... [Lire la suite]

samedi 26 mai 2018

Sentir mon coeur se déplier

Reconstituer l'existence de mon ancêtre Julie. Sentir mon coeur se déplier comme une fenêtre qu'on ouvre ♥. Avoir un nouveau chat, Vagabond ♥ (nom suggéré par Marie) qui ne vagabonde plus (il squatte mon jardin). Sur de vieilles notes de généa, tomber sur une phrase sybilline. J'aimerais tellement être ce que je ne suis pas. 32 c'est quoi? L'âge que j'avais? Me dire que je veux être celle que je suis ♥ Étaler sur la petite table quelques aquarelles de Marie. Celle à droite, on dirait moi (quand j'avais des... [Lire la suite]
dimanche 20 mai 2018

Un vrai bonheur

Après cinq semaines de pause (vacances et jours fériés), reprendre le yoga. Sentir les muscles mécontents d’être sollicités. Aller à la piscine, ô oui, aller nager. Souvent seule, avec mes garçons parfois (ceux de ma fille, en fait. Il paraît que je suis possessive – je me soigne, d’ailleurs !) Dessiner. Marcher le nez en l’air. Oui, parce qu’il fait beau, c’est si agréable. Toute cette lumière, un vrai bonheur. Des petits drapeaux multicolores se détachent sur le bleu du ciel. Ce week-end, c’est la joie dans ma ville,... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:27 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 18 mai 2018

Presque toujours

On dit que la petite fille Cancer joue à la poupée, se marie très vite et vit passivement dans l’ombre de son mari et de leurs enfants (la femme du Prince Charmant devait être du signe du Cancer !). C’était vrai au XIXe siècle. Mais des fois, ça se trouve encore.  Ceci dit, on ne choisit pas le moment où on naît ! On dit que les natifs du Cancer sont conditionnés par le climat des premières années de leur vie. Qu’ils cherchent à reproduire, comme sur une pellicule photographique, les situations, heureuses ou pas,... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 13:20 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 14 mai 2018

C'était il y a longtemps

  Il n’était pas comme les autres. Rebelle ? Peut-être. Différent en tout cas, sinon pourquoi a-t-il été le seul à vivre ailleurs que sur la terre occupée par ses pères depuis plus de cinq générations? Une brouille avec les siens ? Pas l’impression. Il y revient toujours : son père, ses frères, ses sœurs, omniprésents, tout au long de sa vie. C’était il y a tellement longtemps. Comment faire quand on vous a caché tant de choses ? Comment se retrouver dans l’embrouillamini des fausses pistes ?... [Lire la suite]