Mes chers admirateurs, mes fidèles lectrices,

des profondeurs de mon blog s'élève une plainte lancinante et sourde. Cette plainte, mes amis, c’est la vôtre ! Vous trépignez, j’en suis sûre, à l’idée de savoir où j’en suis avec mon invitée (i.e. l’araignée, puisque c’est ainsi que l’appelle ma fille cadette).

Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps (ma bonté n'a pas de limites). Je vais même aller au-devant de vos souhaits, car je sais – je le sens : comme moi vous n’en dormez plus.

Eh bien mes chers amis, je n’en suis nulle part.

J’ai fait venir mes filles à la maison, l’une, puis l’autre, dans l’espoir qu’elles me débarrassent de la chose (je squatte la chambre inoccupée de mon fils depuis cinq jours).

Et qu’est-ce qu’elles ont fait, je vous le donne en mille ?

Rien.

Elles n’ont pas sauté en l’air, elles n’ont pas hululé à la mort devant la fenêtre ouverte à l’heure où blanchit la campagne, elles n’ont pas bondi sur le lit armées d’un balai, et elles ont laissé mes chaussures tranquilles.

Je vous jure, faites des enfants !

Oui, parce que figurez-vous que mes filles n’ont pas peur des araignées. Je n’en reviens pas. Comment ça se fait? Et surtout, comment ça se fait qu’elles ne me l’ont pas transmis ? Je vous jure ! (etc)

Au lieu de ça, ma cadette s’est approchée du radiateur derrière laquelle la chose s’est tapie, et elle a entrepris de lui faire la conversation. Alors ma toute belle ? T’as peur hein ? Ben tu sais, Mamy a beaucoup plus peur que toi ! Allez viens, je ne te veux pas de mal, sors de ta maison ! Je vais juste te remettre dehors !

Eh bien je vais vous dire un truc : une araignée, c’est sourd. Ou têtu. Ou les deux.

La bestiole n’a pas bronché.

Misère ! Qui peut m’en vouloir à ce point ? Si ça tombe, j'étais moins gentille dans mon autre vie. Ceci dit, c'est injuste de me le faire payer aujourd'hui ! À l’époque, je n’étais même pas née ! Ou c’est un test envoyé par le Très-Haut ? Il vérifie que je suis devenue aussi zen que je le clame à tout vent? (En même temps, le Très-Haut ne doit pas avoir peur des araignées ! Sinon, il les aurait faites différentes! Toutes mignonnes, bleu ciel avec des petits yeux roses, et pas de pattes, surtout! Ou alors une ! Allez, une ! Ça suffit, non ? Les araignées auraient été comme des petites fées sauteuses unipattistes, c’est mignon ça une petite fée sauteuse unipattiste, non?).

Voilà mes loulous, maintenant vous savez tout.

J’espère que vous compatissez.

Je vous souhaite une journée douce, emplie de fées gambadant de-ci delà du bout de leurs petits chaussons satinés!

depositphotos_32524909-stock-illustration-pink-spider-halloween-vector-illustration

PS Je songe à fonder un club anti-Halloween. C’est vrai, quoi ! À quoi pensent les gens, à nous coller des araignées sous le nez partout ?