4-woman-swimming-underwater-ubald-rutar

 

  Tu sais, dans la vie, ça va, ça vient

Ça tient à rien
Ça va, ça vient,
Au fond, tout va bien ♫`♫♪ ♫¸♪

Je suis tombée en amour avec cette chanson ! Cela fait tellement longtemps que je n’ai pas eu un coup de coeur! Je me suis même acheté le CD, ça aussi ça faisait longtemps, des années! J’étais à la librairie du Leclerc pour aller chercher la suite de ma chère Révolution Française, et je me suis dit, hop hop, pourquoi pas, allez, puisque tu aimes! Zou, un petit plaisir! Et voilà! Maintenant je re-danse dans ma cuisine ! Et même dans ma salle! Ça fait du bien!

La danse, chez moi, c’est comme la nage, j’adore, j’adore-j’adore-j’adore. Et puis je rêve..

Je rêve que je suis une super nageuse, je rêve que je danse comme un ange.. Même si je ne fais que rêver et que je me contente de nager et danser comme tout le monde. Pourtant je me rappelle, quand j’étais jeune, avec ma cousine et une copine on s’entraînait à faire la danse du ventre. Qu’est-ce qu’on a pu rigoler ! C’est dur la danse du ventre ! J’adorerais être une super pro de la danse du ventre ! Je rêve aussi de nager comme Laure Manaudou, déjà dit ! Mais je ne le fais pas, je ne sais pas pourquoi. Bien sûr il y a le coût des choses, qui entre parenthèses ne sont pas données, mais même sans ça je me sens écrasée par une force d’inertie absolument gigantesque ! Et puis en plus, avec toutes ces histoires de sortir de sa zone de confort dont on nous rebat les oreilles, je me culpabilise comme je ne sais quoi ! Souvent même, je me déprime toute seule quand je vois le chemin qu’il me reste à parcourir pour devenir Laure Manaudou ! Ce à quoi ma grande me rétorque : C’est parce que tu n’acceptes pas, mamoune. Il faut accepter d’être comme tu es.

Accepter ! Ce n’est pas facile !

Mais bon, voilà : j’ai un nouveau CD et je suis très contente.

Cette deuxième semaine de fermeture de piscine arrive à son terme, et de cela aussi je suis contente, ça me semble long ! Je m’étais dit que j’en profiterais pour faire de grandes balades (au final, je les ai fait de la cuisine à l’étage. Ben quoi ? Les escaliers plusieurs fois par jour, ça compte, non ?). Il faut dire que je viens de décider d’écrire un nouvel ouvrage pour mes petits-enfants où je relate leurs anecdotes (ils adorent être les héros de mes livres !). Si bien que mes grandes décisions de promenades ont été fouchues dans l’œuf, comme disait mon fils petit : quand je me mets à écrire, plus moyen de me décoller du PC!

Compliquée aussi, ma dépendance à l’écran.. Encore quelque chose qui me culpabilise ! Et pourtant, ma fille a raison, qu’est-ce que ça peut faire ? Mon quotidien est fait de toutes petites choses, et alors ? Ce sont des petites choses qui me font du bien, qui me font plaisir, des mini-trucs additionnés les uns aux autres et qui font toute la différence… Souvent, je pense au fait que traversant ma ville, autour de moi tout est serein, pas d’immeuble en ruine, pas de menace de bombardement, juste le chant des oiseaux. N’est-ce pas le bonheur ?

..✿.*•.¸¸. ✿̶̥̥•*`*•.¸¸✿

 

Et pour vous, dites-moi, comment se passe ce joli mois de septembre ? Votre reprise  - pour celles et ceux qui ont repris - s’est-elle bien déroulée ? Vous êtes-vous donné des objectifs ? (les miens : faire une autre activité en plus du yoga ! De la danse orientale, peut-être ? Rhooo).

Mes amis, en ce beau jeudi je vous souhaite un tas de petites choses qui feront toute la différence !

 

ℒ ℴ ν ℯ✿