samedi 28 juillet 2018

Quelqu'un qui s'en va

L'Île-Adam, Val d'Oise   Bonjour à vous, je n'ai pas envie de rester sur une note tristoune, car triste je ne le suis pas. Certes, je ressens un vide chaque fois que mon fils part, et plus globalement quand je quitte des gens que j'aime. Mais je crois plutôt que c'est, comment dire .. comme une programmation en moi qui s'active, parce qu’on ne m'a jamais appris à gérer les séparations. Plus exactement, on ne m’a jamais rassurée. Oui, voilà : on ne m’a jamais rassurée. Je me demande si nous n’appréhenderions pas mieux... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 18 mai 2018

Presque toujours

On dit que la petite fille Cancer joue à la poupée, se marie très vite et vit passivement dans l’ombre de son mari et de leurs enfants (la femme du Prince Charmant devait être du signe du Cancer !). C’était vrai au XIXe siècle. Mais des fois, ça se trouve encore.  Ceci dit, on ne choisit pas le moment où on naît ! On dit que les natifs du Cancer sont conditionnés par le climat des premières années de leur vie. Qu’ils cherchent à reproduire, comme sur une pellicule photographique, les situations, heureuses ou pas,... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 13:20 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 31 août 2017

Totalement halluciné

Avec ma fille nous parlions il y a quelques jours des "empreintes génétiques", ces mémoires en nous de ce qu’ont vécu nos aïeux, le sentiment d’abandon et de rejet par exemple (qui s’est d’ailleurs vérifié sur cinq générations comme j’ai pu le retracer dans mon histoire familiale). Un jour, un psy que je consultais à un moment donné avait été totalement halluciné par le nombre de morts (maris, pères) qui composait la vie des femmes de ma famille. Je n’ai jamais pu approfondir le sujet avec ma mère, car c’était une personne très... [Lire la suite]