À la demande de Lireine et de LadyObi.

1taill gueper

Un jour,  je cherchais sur le net l’origine d’un prénom que je n’avais jamais entendu. Puis, par curiosité, j’avais tapé le mien. Je m’étais mise à lire, et j’en étais restée comme deux ronds de flan : même moi, je n’aurais pas su me décrire aussi bien !!!

Voyez plutôt :

Nadège est en général très belle (pourquoi : en général ??), d'une beauté à vous couper le souffle. Elle garde très longtemps un corps jeune et souple, avec une taille de guêpe et des courbes douces et harmonieuses. Il faut être de marbre pour rester insensible à l'ovale parfait de son visage, à ses lèvres vermeilles et toujours humides, à ses dents régulières et d'une blancheur éblouissante, à ses pommettes roses et légèrement saillantes (et encore, ils ne parlent pas des cheveux !). Mais ce sont ses yeux langoureux, d'une profondeur insondable, en forme d'amandes, qui constituent son arme de séduction absolue (l’intuition de cette personne me sidère ! Pas vous ?).

Nadège semble mieux épanouie vers la ménopause qu'à vingt-cinq ans et peut encore, à l'âge mûr, attirer une foule d'admirateurs plus jeunes qu'elle. (Quelle clairvoyance! C’est fou, quand même! C’est juste dommage que la foule d’admirateurs ne soit pas au courant!).

Celui qui l'aime ou l'épouse doit s'attendre à toutes sortes de déboires, (ils connaissent ma cuisine?) c'est la rançon des plaisirs divins qu'elle lui procure. Mais si elle apporte des malheurs aux hommes, (des malheurs ?? Quels malheurs?!! Les hommes font n‘importe quoi et après ça va être de ma faute ?) ce n'est pas parce qu'elle est foncièrement mauvaise (pas de danger, je suis la bonté désincarnée !). Certes, "beauté et folie vont souvent de compagnie", mais Nadège fait exception à la règle (il faut dire que je fais exception quasiment à tout tellement je suis exceptionnelle). Ce n'est pas un poisson rouge dépourvu de cervelle (dingue ! on reconnaît même mes mérites!!), elle a du bon sens à revendre (voyez! ça continue!!).

Bon, par contre, je vous édulcore la suite, patati patata très possessive et super jalouse, c'est absolument pas moi ! N’importe quoi ! Ses caprices peuvent aller loin quand elle n’a pas de frein.  Des caprices ? Quels caprices ? Allons bon, ils sont tellement subjugués par mon charisme qu’ils écrivent n’importe quoi ! Mais Nadège a besoin de son espace, de ses libertés, elle ne supporte pas la jalousie ou la possessivité. AH, TOUT DE MÊME ! Un brin comédienne, elle joue souvent un rôle et s’adapte à son interlocuteur, si bien que son amoureux mettra sans doute du temps avant de la connaître vraiment. Eh voilà, ça continue avec la mytho ! Elle recherche avant tout un rapport de confiance et ne se montre pas méfiante, s’il n’y a pas à l’être. Absolument. Je ne me montre jamais méfiante. D’ailleurs, à ce sujet, j’ai une anecdote.

C’était à une St Valentin, même pas: un vendredi 13, veille de la St Valentin..

Mon amoureux du moment me laisse sans nouvelles toute la semaine (ce qui était inhabituel pour une relation naissante). Alors quand il m’appelle pour me dire qu’il a quelque chose à me dire, je suis prête à tout entendre, qu’il a une femme, trois maîtresses, qu’il est bi ou sous surveillance psy, que sais-je encore? Arrivé là rien, il est charmant comme d’habitude, nous passons une soirée délicieuse, il est exquis, il me plaît affreusement (les hommes me plaisent toujours affreusement, c’est terrible !)..  Bref ! La fin de la soirée arrive et avec elle le temps des aveux, alors je vous laisse apprécier :

1- il a enfin largué son ex (ah bon, il avait une ex ?) mais il est avec une autre fille (je m’attendais à tout sauf à ça),

2- c’est pour ça qu’il a hésité avant de me rappeler, car le pauvre chéri ne sait plus où il en est (et moi donc !!),

3- il veut quitter cette fille (excellente idée !) mais c’est si dur, ô si dur (il voulait quoi ? que je le plaigne ?),

4- la pauvre ne s’y attend pas du tout (moi non plus je ne m’y attendais pas du tout !!),

5- last but not least, il ne sait pas trop si lui et moi on peut vivre un truc ensemble alors du coup il hésite (donc, quant il disait qu’il passerait sa vie à m’embrasser, c’était pour meubler ?).

Alors là, moi, très digne : "Notre amour mérite mieux, réfléchis, fais ton choix, c’est elle ou moi !".

Bilan il a fait son choix. Le problème avec les hommes c’est qu’ils ne font jamais les bons choix !!

Enfin passons!

Où en étions-nous ? Ah oui, le prénom.

Continuons.

Sa confiance en elle est en dents-de-scie, (tu m'étonnes Simone!)(voir ci-dessus), de même, elle a une vision très optimiste de certaines choses, (ça, c'est clair, et j'ai du mérite!) mais défaitiste pour d’autres. Elle rêve d’un monde plus juste et affiche une morale élevée. Elle est attachée à sa famille et a un sens maternel très développé. Nadège ne peut pas s’imaginer vivre sans avoir d’enfants (c'est absolument très vrai, même que je n’ai jamais eu les jumeaux que j’avais tant espérés ! C’est ma sœur ! Enfin, la fille de ma sœur qui les a eus alors qu’elle n’en voulait même pas ! La vie est d’une injustice !).

Elle est parfois indécise dans ses choix et ne sait pas toujours quel camp choisir (j'avoue, je ne supporte pas l’idée de me fâcher avec qui que ce soit ! Des fois je me demande si je ne souffre pas du syndrome de Stockholm..). En revanche concernant les décisions de son entourage, elle est toujours de bon conseil et a un grand sens de la justice. Elle sera parfaite dans un rôle de médiateur, de conseillère conjugale ou d’arbitre. (J'aurais voulu être une arbiiiiiIIIIiiiiitre...!)

 

Voilà.

Allez, à votre tour maintenant, si vous le voulez bien!

(✿̶̥̥)