herbe4

 

Il n'y a pas longtemps, j’ai pris la décision d’apprendre à me détacher. C’est arrivé à un moment où, comme d’habitude, je prenais une situation en pleine poire. Mon cœur s’était mis à battre à toute volée et ma petite tête était devenue incapable de se concentrer sur quoi que ce soit. La vie s’était arrêtée. Il n’y avait plus que les battements de mon cœur et ma pauvre cervelle perdue au milieu du naufrage.

Je m'investis trop dans les situations les plus banales, je les prends "trop à cœur" comme on dit.

J’ai décidé que ce n’est plus possible. J’ai passé ma vie à n’être plus moi-même, à ne pas me reconnaître, il est temps que cela change. Bonjour Ambre, comment ça va la vie pour toi ? Ravie que tu me poses la question, je vais tâcher d’y répondre sous peu.

Oui, j’ai pris la décision d’apprendre à me détacher, à accueillir les choses avec moins d’enthousiasme, à m’investir moins, et même, puisqu’il le faut, à me méfier. J’ai pris la décision de cultiver cette chose que j’ai toujours bannie de mon vocabulaire : la distance.

Peut-être que je vieillis. Eh bien soit, je vieillis. Et j’aimerais autant vieillir en paix.

Et vous ? Le "détachement", ça vous parle ?