Me voilà à la deuxième étape, mais malgré les méditations, les respirations, c'est dur. Malgré mes pensées bienveillantes pour ceux qui ont pire, qui ont moins, pas facile.. Pourtant, ce n'est rien du tout comparé à tout ce que j'ai déjà subi. C'est d'ailleurs le problème, le nouveau problème que j'ai: je ne supporte plus qu'on touche à mon corps, même pour une simple injection, je le ressens comme une agression. C'est presque insupportable.. Mais puisque c'est comme ça..

Gratitude pour la dernière fois. De la secrétaire à la sénologue, elles étaient si gentilles, si douces, attentives et rassurantes. J'espère que je n'aurai pas affaire à quelqu'un de froid. Je verrai bien.

Et puis, que je n'oublie pas mon porte-monnaie non plus. Parce que pour être malade, il faut avoir les moyens!

Je vous souhaite une très belle journée. Namasté.

20161228_16193c7

28 décembre 2016 Fort-Mahon