Bonjour à vous,

tout le monde n'a pas la chance d'être entouré ou de pouvoir se reposer sur une compagne ou un compagnon (enfin quand je dis se reposer, c'est une façon de parler, il n'y a pas tant de raisons de se reposer dans une vie, si on y regarde bien). Dans ce cas, une petite médit' peut se révéler aidante, et même parfois, miracle, apporter infiniment de paix si on arrive à lâcher prise (encore un mot totalement abscons et contre lequel je m'insurgeais toute seule il y a seulement quelques mois). C’est en tout cas ce que je suis en train de découvrir.

En fait, ça ne saute peut-être pas aux yeux quand on me lit, mais dans la vie de tous les jours je suis, comment dire. Le genre de nana "cocotte-minute" vous voyez, toujours sous pression, à me sentir coupable de tout et de n’importe quoi, persuadée que tout repose sur mes frêles épaules, que je dois m'occuper de tout et de tout le monde et qu’avant même qu’ils aient ouvert la bouche je dois combler les désirs et les besoins des autres (je parle des autres adultes, évidemment, pas des enfants). Ce qui m'a toujours permis, excusez du peu, de me plaindre après de tout assumer, vu que naturellement, les autres gardent leur place dans ce fonctionnement et n'en bougent plus (tu m’étonnes !).

Mais il y a un temps pour tout : un temps pour se comporter "comme un mec", et puis un temps pour se poser. Tu te poses cinq minutes, Ambre, c’est pas la mer à boire et puis ça va faire du bien à ta patience. Tu te poses, tu respires, tu regardes le chemin parcouru et tu changes ce qui ne va pas.

Alors, premièrement : sortir de la plainte. (Ras-le-bol de m’occuper de tout, gnin gnin gnin). Ce qui génère le

Deuxio : apprendre à dire non (un mot merveilleux, et qui ouvre tant de portes!!). Il paraît qu’on apprend à dire non vers l’âge de deux ans, purée, j’ai un vache de retard ! Mais bon, hein, il n’est jamais trop tard !!

Troisio : arrêter de se faire du souci pour quelque chose qui n’est pas encore là. Alors en fait, c’est assez facile quand on n’a pas de dettes, pas d’enfants et globalement, pas de soucis. Sinon, vous faites comme moi, nuit blanche en vous disant que demain ça ira mieux !!

Quatrio : ne pas (trop) regarder les infos, sinon pour le lâcher-prise c’est mal barré!

Alors, une petite médit’, ça vous dit?

DSCN7111

Pour écouter la médit' veuillez cliquer sur la photo de "mes" peupliers.

Belle journée à vous!

˜*•. .•*˜