lundi 2 septembre 2019

Sourire la vie

Exercice d'écriture proposé par Le Goût (CLIC) [Possible que je sois hors-sujet, pour ne pas changer ] J’ai toujours aimé la rentrée, le mois de septembre et ses promesses d’écrits, de poèmes et de pages à remplir à l’encre violette, les bons points, les images à l'odeur si particulière. La rentrée, c’est comme sourire la vie. En musique, sourire la note, c’est chanter plus juste, la remonter d’un ton. La rentrée pour moi, c’était ça. Je n’avais plus peur, je n’avais plus mal, j’étais dans un espace où je devenais... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:56 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 12 octobre 2018

Je les remets au vent

J’ai vu ma fille hier. Au fur et à mesure qu’elle parlait, je m’affaissais. Au fur et à mesure qu’elle répétait les mots de son père, mon ex, je sentais monter les larmes, mourantes et morcelées. Elle m’expliquait pourquoi elle n’a pas pu, en mon nom, rendre un dernier hommage à sa grand-mère. Je me décomposais. Ne t’inquiète pas, m’a-t-elle dit, je le lirai. Ton poème pour mémé, je le lirai devant la tombe, je remettrai tes mots au vent comme tu me l’as demandé. Mais ne viens pas au cimetière, on risque de le croiser, il n’attend... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 08:17 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 8 septembre 2018

Sois un homme, ma fille!

C’est fou comme certaines chansons peuvent vous propulser des millions d’années en arrière (j’aime bien dire des millions d’années en arrière, même si ça n’a aucun sens)(à moins de croire en la réincarnation). C’est le cas pour la chanson "Je vole", de Sardou, qui m’est immédiatement venue en tête en lisant les mots de Délia. J’ai 20 ans et je joue à la poupée (avec une vraie poupée, puisqu'il s'agit de ma fille). Je suis mariée, j’ai une super jolie alliance (en or!) que je porterai encore longtemps après ma séparation (jusqu’à... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:09 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
vendredi 2 mars 2018

Assise par terre

J’imagine ma mère revenir à la vie et qui me demanderait : "Mais qu’est-ce que tu fabriques assise par terre à ne rien faire ??" Je fais partie d’une génération où l’oisiveté, ou du moins, ce qui peut être considéré comme telle, n’était pas bien vue. Gamine, je lisais les BD en cachette, enfin quand je dis BD, je parle des illustrés bien sûr : Les Pieds Nickelés, Bibi Fricotin, Placid et Muzo, Tartine (je l'ai découverte en Italie (et en italien) sous son nom d'origine, Nonna Abelarda, puisque comme vous le savez... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:07 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 23 janvier 2018

Tu fais n'importe quoi!

Fête de la Rose à Gerberoy, 21 juin 2015   Quand je regarde en arrière et que je pense à ce que j’ai fait de ma vie, je me dis que je n’ai rien fait. Rien du tout. Je la trouve morne ma vie. Triste et morne. Et puis l’autre soir, j’ai eu une discussion avec ma fille aînée, elle me faisait part de sa peine, de son chagrin immense de n’être jamais mère. D’une manière tout-à-fait fugitive j’ai pensé à tout ce qu’elle avait pu faire (comme partir en Corée) précisément parce qu’elle n’est pas mère, mais je me suis dit que ce... [Lire la suite]
samedi 23 décembre 2017

Toute l'histoire de ma vie

Ma soeur dans sa grande mansuétude m’a refilé un tag que je m’empresse de faire parce que je suis une fille super sympa qui sait se dévouer pour sa frangine malgré ma grande réticence naturelle à déballer ma vie privée. 1) Bien alors j’ai un signe particulier : les auriculaires tordus (comme les Envahisseurs). D‘ailleurs on m’a souvent demandé si je m’étais cassé les petits doigts. En fait c’est une marque de fabrique familiale : mon père les avait comme ça, son père aussi et paraît-il le père de son père (je n’ai pas pu... [Lire la suite]

samedi 16 décembre 2017

Notre seul territoire

J’ai commencé un livre que j’avais offert à ma mère pour son dernier anniversaire. Évidemment, personne ne pouvait savoir que ce serait son dernier anniversaire. Cinq mois après elle n’était plus là. Mon Dieu. Maman, comme moi, adorait les livres. Comme moi elle en avait toute une pile à son chevet mais elle les aimait différemment. Elle ne les marquait pas, rien, à peine si sur certains elle a laissé la date au crayon du jour où elle l’avait lu, de sa petite écriture légère, une caresse, à peine. Et puis elle ne lisait absolument... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 08:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
vendredi 15 décembre 2017

Dance in the kitchen

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours aimé danser. C’est sans doute grâce à mon père. Le dimanche, sur son pick-up il passait des 33t de Brel, d'Aznavour, de Piaf, avec tous leurs tremolos dans la voix, il mettait le volume très fort et déjà à ce moment, haute comme trois pommes, j’avais la peau parcourue de frissons. Mon père ne chantait pas, il sifflait, il sifflait très juste d’ailleurs. Et puis surtout il aimait danser et le faisait merveilleusement bien. C’est lui qui m’a appris toutes les "danses de vieux" (dixit mon... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:59 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 6 décembre 2017

Ma première fois

C’était en Yougoslavie, puisque quand j’avais dix-sept ans cette partie du monde s’appelait encore ainsi. Il y avait tout ce qu’il faut : le ciel infiniment bleu, le soleil infiniment chaud, la plage infiniment douce, la mer infiniment pleine de mazout (enfin ce n’est pas grave ce n’est pas dans le mazout que ça s’passe). Bien entendu, il y avait eu quelques petits exercices pour me mettre en condition, sur le sable des déclarations enflammées, en tout cas c’est ce que je me plaisais à imaginer vu que je ne comprends pas le... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 5 décembre 2017

Les yeux plein d'extase

Je me suis intéressée toute petite à la seule chose qui vaille la peine en ce bas monde, en tout cas à mon sens : l’amour. Et plus précisément, l’amour entre un garçon et une fille, parce que j‘avais cru comprendre qu’on pouvait faire ensemble des trucs super chouettes qui nous assuraient le bonheur pour toute la vie, comme se marier et avoir beaucoup d’enfants (enfin, surtout, les faire). Tout naturellement, je me suis d’abord tournée vers ma maman pour avoir de plus amples précisions. C’est comme ça que j’ai appris que l’amour,... [Lire la suite]