mercredi 20 juin 2018

Des larmes, des rires et des frissons

Bonjour à vous, cette semaine l'aîné de mes petits-fils a eu quinze ans et ça m'a fait vraiment tout bizarre, j'avais pourtant l'impression que ses terreurs nocturnes de bébé c'était hier, que mon fils apprenait à lui changer ses couches avant-hier.. Non? Ce n'était pas hier? C'est fou comme le temps file, et encore, de quoi me plains-je, si c'était mon aînée qui s'y était collée au même âge que sa soeur, je serais en train de vous dire que j'ai un petit-fils de vingt-deux ans! En ce moment je pense souvent au temps qui passe à... [Lire la suite]

mardi 20 mars 2018

La cabane du bonheur

Spéciale dédicace à Délia... À défaut de te montrer une photo de la table       C’était un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Ma tante (qui est aussi ma marraine), alors toute jeunette, était d’une beauté à couper le souffle: blondeur de rêve et taille de guêpe. Seulement voilà : elle était si chaste et si pure (tout sa nièce), que lorsque celui qui deviendrait son roc et le seul amour de sa vie s’approcha d’elle dans le but évident de lui démontrer ses bonnes intentions, elle se... [Lire la suite]
mardi 23 janvier 2018

Tu fais n'importe quoi!

Fête de la Rose à Gerberoy, 21 juin 2015   Quand je regarde en arrière et que je pense à ce que j’ai fait de ma vie, je me dis que je n’ai rien fait. Rien du tout. Je la trouve morne ma vie. Triste et morne. Et puis l’autre soir, j’ai eu une discussion avec ma fille aînée, elle me faisait part de sa peine, de son chagrin immense de n’être jamais mère. D’une manière tout-à-fait fugitive j’ai pensé à tout ce qu’elle avait pu faire (comme partir en Corée) précisément parce qu’elle n’est pas mère, mais je me suis dit que ce... [Lire la suite]
dimanche 31 décembre 2017

Pot d'colle

avec mon cousin (à droite)   L’année 2017 s’en va sur la pointe des pieds. Si je ne devais retenir qu’une seule chose de ces derniers mois c’est le progrès que j’ai fait sur le chemin du détachement. Le détachement ! Je sais, ça fait pompeux, dit comme ça... Mais si vous saviez ce que ma manière d’aimer, ma façon de m’attacher aux autres et d’y rester, surtout  (Pot d’Colle !) a pu et peut encore générer de souffrance ! Pas d’autres choix, donc, que d’agir sur moi et sur ma perception des choses, de... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:50 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 23 décembre 2017

Toute l'histoire de ma vie

Ma soeur dans sa grande mansuétude m’a refilé un tag que je m’empresse de faire parce que je suis une fille super sympa qui sait se dévouer pour sa frangine malgré ma grande réticence naturelle à déballer ma vie privée. 1) Bien alors j’ai un signe particulier : les auriculaires tordus (comme les Envahisseurs). D‘ailleurs on m’a souvent demandé si je m’étais cassé les petits doigts. En fait c’est une marque de fabrique familiale : mon père les avait comme ça, son père aussi et paraît-il le père de son père (je n’ai pas pu... [Lire la suite]
vendredi 15 décembre 2017

Dance in the kitchen

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours aimé danser. C’est sans doute grâce à mon père. Le dimanche, sur son pick-up il passait des 33t de Brel, d'Aznavour, de Piaf, avec tous leurs tremolos dans la voix, il mettait le volume très fort et déjà à ce moment, haute comme trois pommes, j’avais la peau parcourue de frissons. Mon père ne chantait pas, il sifflait, il sifflait très juste d’ailleurs. Et puis surtout il aimait danser et le faisait merveilleusement bien. C’est lui qui m’a appris toutes les "danses de vieux" (dixit mon... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:59 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 5 décembre 2017

Les yeux plein d'extase

Je me suis intéressée toute petite à la seule chose qui vaille la peine en ce bas monde, en tout cas à mon sens : l’amour. Et plus précisément, l’amour entre un garçon et une fille, parce que j‘avais cru comprendre qu’on pouvait faire ensemble des trucs super chouettes qui nous assuraient le bonheur pour toute la vie, comme se marier et avoir beaucoup d’enfants (enfin, surtout, les faire). Tout naturellement, je me suis d’abord tournée vers ma maman pour avoir de plus amples précisions. C’est comme ça que j’ai appris que l’amour,... [Lire la suite]