jeudi 4 avril 2019

Tu as les yeux de ton père

Ce matin encore je me suis réveillée de bonheur. J’ai bien dormi, j’ai même dormi profondément, le cocktail piscine-papier peint-yoga n’y est sûrement pas étranger, mais surtout, surtout, aucun mal ni aucune douleur ne m’ont tirée des bras de Morphée. Depuis quelques années, j’aime mon corps. Je vais essayer d’être plus précise : j’ai passé mon existence, déjà fort longue, à me détester, rejeter mon apparence, me trouver moche et grosse. Quand j’étais jeune, il y avait ma sœur et la concurrence était rude : grande, blonde,... [Lire la suite]

samedi 30 mars 2019

Douceurs maritimes

Bonjour à vous mes amis, c’était, il m’en souvient, un après-midi de décembre. Je photographiais ce que vous voyez sur la bannière que vient de m'offrir Pastelle (merci Sophie ! ♥). La mer baignait dans une vapeur mauve. Les vagues brillaient au soleil, plongeant petit à petit dans une nuit timide qui auréolait de violine leurs anneaux mousseux comme des jarretelles. Me retournant, j’avais découvert sur la ville le murmure du soleil à son déclin. 🌊🌊🌊🌊 ☼ 🌊🌊🌊 ☼☼ Sur ces douceurs maritimes, et avant de me préparer... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:54 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 21 février 2019

Gratitude

Fort-Mahon, août 2018   "Pas de lésion suspecte". Sur le scanner de mon frère, quatre petits mots, des mots tout simples. Des mots qui ont changé ma vie des treize derniers jours. Je respire ample, je respire mieux, je me sens si légère que j’ai l’impression de voler. De là à me dire que mon corps a sur-réagi face à ses soucis de santé ! Pourtant, la petite voix ne me quittait pas. Vous savez, cette voix pleine de bon sens qui dit de ne pas s’emballer. D’attendre. De voir quand on y sera. Allez savoir pourquoi l’autre... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:27 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 11 février 2019

Pour un soir seulement

Tout d’abord et avant toute chose, je vous remercie. De vos mots, d’être là, de lire sans commenter, de commenter sans lire (peut-être), de m’offrir ce que je prends pour de l’amour, de l’amitié et de l’intérêt et qui me fait tant de bien. Je crois que je ferai la meule toute ma vie, toujours à réclamer, aimez-moi aimez-moi aimez-moaaaaaaaaaa ! Ben tant pis hein, je suis comme ça ! Bien alors depuis quelques temps ça se passe comme ça : j’engloutis un livre, je l’avale tout rond, ça a été le cas de "J’ai encore... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:00 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 31 janvier 2019

Aussi léger qu'un flocon

Ça me surprend toujours de croiser l’expression la vraie vie, par opposition à ce qui se passe ici, comme si la virtualité était quelque chose d’irréel, d’inconsistant, quelque chose qui n’existe pas et dont presque, presque, il faudrait avoir honte. Il est vrai que dans les relations dites réelles, on est face à un interlocuteur en chair et en os, un être présent, visible. On peut même le toucher, mais à quelques exceptions près, cette personne en chair et en os, on ne la touche pas. Ni au propre, ni au figuré. Parce que dans la... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:40 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 29 janvier 2019

Que ferais-je sans vous?

Chers amis, que ferais-je sans vous, qui arrivâtes un jour sur mon blog en croyant y trouver des recettes de tricot et de tarte aux pommes sans pommes, et qui constatant la méprise (je vous en demande humblement pardon, à genoux et à deux mains) ne vous en êtes néanmoins pas détournés ? Vous qui lisez avec sollicitude mes trucs les plus abstrus et êtes nonobstant toujours là pour moi ? (surtout Émilia qui ne veut pas rater un seul épisode)? Alors, mes chouchous, mes nounous, mes nonos je me jette vers vous à grandes enjambées... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 11:11 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 27 janvier 2019

Comme dans les dessins animés

Bonjour à vous, je viens de lire en simultané deux messages d’amies, l’un de Marie en commentaire (enfin là je parle de Marie Bougeotte, parce que j’ai une autre Marie qui me dit aussi toujours des trucs qui me réconfortent, ce qui tend à prouver que les Marie sont géniales)(les Chinou aussi d’ailleurs, tout comme les Vi et tous ceux qui m’aiment !) Bon, là il faut que je m’arrête une seconde pour retrouver le début de ma phrase.. Voilà : je viens de lire deux messages, et du coup je me dis qu’il va falloir que je vous... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 11:25 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 16 novembre 2018

Le pilier de mon édifice

Oh la la que je suis contente de m’être confiée à vous ! Je vous remercie infiniment de la générosité avec laquelle vous avez accueilli mes plaintes, je vous remercie pour vos douceurs, pour vos bras, tous vos longs bras qui m’ont serrée sur votre cœur. Merci. J’ai ressenti le même bien-être que quand je voyais une personne (dans une autre vie, je l’ai croisée ici et là) (indice : il est Suisse), eh bien pour dire adieu (le bonjour/au revoir helvète) il me serrait contre son coeur, tout au milieu de ses bras. Eh bien... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:18 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :
mardi 23 octobre 2018

Des petites oreilles

Il y a quelques années, je me suis achetée une veste de nuit, vous savez, ces vestes qu’on met par-dessus le pyja. Elle est douce et chaude, et en plus, elle a des petites oreilles ! (oui, merveille : il y a une capuche !). Eh bien cette veste a changé ma vie. Grâce à elle j’ai pris conscience de l’importance de la chaleur, du bien-être inouï qu’elle apporte. Quand je pense aux nœuds de froid au cœur qui ont jalonné mon existence, je me dis que c’est bien dommage que je n’aie pas réalisé cela plus tôt. Certes, ce... [Lire la suite]
jeudi 18 octobre 2018

C'est nerveux

Il y a eu le décès d’Hélène (la mère du père de mes filles, dont je suis divorcée), puis celui de la femme avec qui mon ex a vécu quelques temps, assez pour faire beaucoup de mal (j’excelle dans le rôle de victime, il va falloir que je remédie à ça). J’ai eu besoin de poser des mots, je l’ai fait. Après quoi j’ai déposté, reposté, déposté, reposté. Une de mes grandes spécialités. J’oublie parfois que vous me lisez - que vous me faites la grande faveur de me lire - ce dont je vous remercie infiniment. J’oublie que vous essayez de... [Lire la suite]