jeudi 18 octobre 2018

C'est nerveux

Il y a eu le décès d’Hélène (la mère du père de mes filles, dont je suis divorcée), puis celui de la femme avec qui mon ex a vécu quelques temps, assez pour faire beaucoup de mal (j’excelle dans le rôle de victime, il va falloir que je remédie à ça). J’ai eu besoin de poser des mots, je l’ai fait. Après quoi j’ai déposté, reposté, déposté, reposté. Une de mes grandes spécialités. J’oublie parfois que vous me lisez - que vous me faites la grande faveur de me lire - ce dont je vous remercie infiniment. J’oublie que vous essayez de... [Lire la suite]