mercredi 28 novembre 2018

C'est trop bon

Ce matin j’ai envie de faire la liste de ce qui m’apporte du bien-être, du plaisir. Je la fais dans l’ordre où les idées viennent. J’aime être saisie d’un texte qui jaillit d’un trait, presque malgré moi (c'est rare!), comme ce fut le cas pour "L'enfant de personne" ou "Un vase rempli de mauves fanées". Ça ne saute peut-être pas aux yeux, mais la plupart du temps je ré-écris mes textes dix fois avant d’être satisfaite..J’aime marcher dans le sable des plages des Hauts-de-France. Plus on monte, plus le sable est fin et doux. C’est... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:38 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 10 novembre 2018

Une femme non plus

    Je me suis mise à crier. Le visage vers le ciel, les bras levés, de la douleur plein le corps, j’ai hurlé comme le font les lionnes à la lune : "Yhwh, aide-moi! Je t’en supplie, aide-moi!", m'adressant sans honte au Dieu Très-Haut d’Abraham, même s’il ne m’entend pas. Car en réalité, je n'en sais rien, s'Il m'entend. Juste, j'ai besoin de hurler, de hurler ma douleur qui me fait une brûlure lancinante au dedans. Je ferme les yeux, je respire doucement, je pars en apesanteur en espérant que la douleur s’arrête.... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 07:23 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 18 octobre 2018

C'est nerveux

Il y a eu le décès d’Hélène (la mère du père de mes filles, dont je suis divorcée), puis celui de la femme avec qui mon ex a vécu quelques temps, assez pour faire beaucoup de mal (j’excelle dans le rôle de victime, il va falloir que je remédie à ça). J’ai eu besoin de poser des mots, je l’ai fait. Après quoi j’ai déposté, reposté, déposté, reposté. Une de mes grandes spécialités. J’oublie parfois que vous me lisez - que vous me faites la grande faveur de me lire - ce dont je vous remercie infiniment. J’oublie que vous essayez de... [Lire la suite]
mercredi 21 février 2018

Comme si c'était mon genre

Ce sont les vacances scolaires. J’aime bien les vacances, ça veut dire que la piscine est ouverte tous les jours et toute la journée : le pied intégral ! En revanche, ça veut dire aussi que les enfants sont en vacances ! Pf. À quoi pensent les monos de centre aéré ? Pardon : les animateurs en accueil collectif de mineurs, lorsqu’ils se pointent tous ensemble pour venir nager au même moment que moi ?? À croire que tous les centres de loisirs de toutes les communes voisines se sont donnés rendez-vous à la... [Lire la suite]
jeudi 15 février 2018

Beau Gosse

Samedi c’était piscine et dimanche promenade dans la neige. Sauf que la neige a fondu et qu’en lieu et place de (deux jours plus tôt), mes petits-enfants et moi-même nous sommes trouvés face à Pas démoralisés pour si peu, ils sont allés récupérer un bateau échoué au milieu de l’étang afin de s’en servir comme luge.. ..même si .. ..le résultat escompté... ..n’a pas été ... ...tout-à-fait.. .. celui obtenu. Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que le cadet de mes petits-fils est super coquet. Tout petit... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 13:09 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 23 décembre 2017

Toute l'histoire de ma vie

Ma soeur dans sa grande mansuétude m’a refilé un tag que je m’empresse de faire parce que je suis une fille super sympa qui sait se dévouer pour sa frangine malgré ma grande réticence naturelle à déballer ma vie privée. 1) Bien alors j’ai un signe particulier : les auriculaires tordus (comme les Envahisseurs). D‘ailleurs on m’a souvent demandé si je m’étais cassé les petits doigts. En fait c’est une marque de fabrique familiale : mon père les avait comme ça, son père aussi et paraît-il le père de son père (je n’ai pas pu... [Lire la suite]

mercredi 13 décembre 2017

A comme Ambre

Ambre est née il y a trente-trois ans. C’était une période de ma vie où j’étais encore jeune et belle, enfin, surtout jeune. (Ceci dit, assez bizarrement, je ne sens pas vraiment de différence entre avant et maintenant. Pourtant, de l’avis général, je ne suis plus particulièrement jeune. Et de l’avis de mes descendants mâles, je suis même carrément des temps préhistoriques. Mais bref.) Or donc, j’étais jeune. Et belle. Et patiente, et tout et tout, enfin quasi comme maintenant, mais en moins vieille. Je vivais encore avec le père... [Lire la suite]
mercredi 6 décembre 2017

Ma première fois

C’était en Yougoslavie, puisque quand j’avais dix-sept ans cette partie du monde s’appelait encore ainsi. Il y avait tout ce qu’il faut : le ciel infiniment bleu, le soleil infiniment chaud, la plage infiniment douce, la mer infiniment pleine de mazout (enfin ce n’est pas grave ce n’est pas dans le mazout que ça s’passe). Bien entendu, il y avait eu quelques petits exercices pour me mettre en condition, sur le sable des déclarations enflammées, en tout cas c’est ce que je me plaisais à imaginer vu que je ne comprends pas le... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 7 novembre 2017

Après le beau temps le yoga

Le train est parti en emportant "mes" jeunes, chez moi depuis deux semaines, écrabouillant les instants merveilleux passés avec eux. Un grand vide.. Rapidement comblé par le quotidien qui reprend sa place. Regarder mes photos. Et sourire. Se rappeler les bons moments. Et sourire. Penser à nos crises de rire. Et sourire. Reprendre le yoga cette aprèm. Et sourire.  ☆.¸¸.·♡*♡·.¸¸.☆☆.¸¸.·♡*♡·.¸¸.☆♡
Posté par Ambre Neige à 08:48 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 1 septembre 2017

On ne peut rien lui cacher!

Hier, on m’a fait une biopsie du sein. Comme ce n’est pas spécialement le truc qu’on rêve de subir, il a fallu que je me motive un max en me disant que bon, c’est comme ça, re-bon, quand faut y aller faut y aller, et re-re-bon, le machin est tout petit (proportionnel à mon sein quoi). Bon le truc c’est que ce n’est pas ma première biopsie. Je ne sais pas ce qu’ils ont tous avec mes seins, pourtant ils sont discrets, réservés, des seins bien élevés que toutes les femmes rêveraient d’avoir, ben non : tout le monde veut me faire... [Lire la suite]