samedi 10 novembre 2018

Une femme non plus

    Je me suis mise à crier. Le visage vers le ciel, les bras levés, de la douleur plein le corps, j’ai hurlé comme le font les lionnes à la lune : "Yhwh, aide-moi! Je t’en supplie, aide-moi!", m'adressant sans honte au Dieu Très-Haut d’Abraham, même s’il ne m’entend pas. Car en réalité, je n'en sais rien, s'Il m'entend. Juste, j'ai besoin de hurler, de hurler ma douleur qui me fait une brûlure lancinante au dedans. Je ferme les yeux, je respire doucement, je pars en apesanteur en espérant que la douleur s’arrête.... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 07:23 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

jeudi 7 décembre 2017

Androgynoïde

L’autre jour je suis tombée tout à fait par hasard sur une émission parlant des femmes dites "en surpoids".  Déjà, je n’aime pas le mot "surpoids". S’il existe des gens en surpoids, ça veut dire qu’il y a des gens en poids. Avouez que ça ne veut rien dire. Surtout quand on se rappelle qu’au XIXe et XXe siècle, les femmes dites "en surpoids" étaient très appréciées et celles qui sont en poids aujourd’hui auraient été en "sous-poids". Enfin passons. De cette émission que je n’ai regardé que quelques instants, je garde le... [Lire la suite]
samedi 25 novembre 2017

Du lait dans les veines

Spéciale dédicace à Vi revolte et à Cath     En l’an 290 de notre ère, Constus, un puissant et noble seigneur d’Alexandrie en Égypte, fit à sa femme une petite fille au teint si clair et aux yeux si bleus qu’il la prénomma Catherine, ce qui en grec signifie "pure". Après quoi, épuisé par tant d’efforts, il mourut. Catherine grandit en grâce et en beauté, car en effet elle était fort belle, et beaucoup de garçons voulaient la mettre dans leur lit, mais Catherine envoyait chacun de ses prétendants sur les roses, parce... [Lire la suite]
vendredi 3 novembre 2017

Rouge comme les baies du sorbier magique

© Cette photo magnifique a été réalisée par Pastelle Ce que je vais vous raconter s’est déroulé il y a bien longtemps, au troisième siècle de notre ère, en un lieu aux falaises d’or bleu, aux verts si éclatants, à la nature si fascinante, qu’on l’a surnommé l’île d’émeraude. Voyez-vous défiler devant vos yeux ébaubis ce ruban sans fin de prairies où paissent de paisibles moutons, vaches et chevaux ? Ici vivaient nos lointains cousins celtes les Gaëls, jamais conquis, jamais romanisés de toute leur histoire, dignes de... [Lire la suite]