dimanche 4 août 2019

Un peu de douceur et de légèreté

Merci à toi qui a figé, sans le savoir, sans le vouloir, cet instant de grâce. Merci pour la rose, merci pour le collier d'ambre, merci..   Une des phrases qui revient le plus souvent dans les petites méditations en ligne est : "Je m’accepte telle que je suis". Moi, je passe mon temps à me répéter "J’en ai ras-le-bol d’être comme je suis !". Ras-le-bol d’être impulsive ! Et pourtant, depuis quelques temps, j’ai fait des progrès ! J’ai appris à attendre. Attendre ! Un mot que je ne connaissais même pas... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:04 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mercredi 21 novembre 2018

Socrate un jour faisant bâtir

Spéciale dédicace à Alain, qui a-do-re attendre en cabine!     C'était il y a quelques années, lors d'une mammo de contrôle. Vous savez comment ça se passe, enfin je parle aux filles ‘videmment : beaucoup de poireautage en salle d’attente pour trois secondes trente cinq d’exam, hop hop ! Surtout depuis qu’ils font ça à la chaîne avec la campagne de dépistage de l’Assurance-Maladie. Petite cabine, plif plaf mammo, re-petite cabine, plif-plif écho, en tout cas pour moi, et après re-attente. Le tout prend... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 17:20 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 29 novembre 2017

Partir loin

Il y a eu un moment où je me suis dit que ce n’était plus possible. Je ne peux pas, comme ça, m’accrocher à ce qui n’est plus. Je ne peux pas espérer des autres qu’ils ne suivent pas le chemin qu’ils ont à suivre même si c’est un chemin où je reste sur le bord. Je ne peux pas vouloir, d’un claquement de doigts, me détacher sans souffrir de quelque chose à laquelle je suis attachée en souffrant. Il y a eu un moment où je me suis dit : ça ne peut plus durer. Il faut que je bouge. Même si bouger, en l’occurrence, passe par... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 31 janvier 2017

Comme un boomerang

Lorsque j’étais petite, je réclamais inlassablement à ma mère : des câlins, des bisous, des câlins et des bisous. Maman, les bras ballants, se laissait enlacer en disant : "Arrête de faire la meule !!" En grandissant, on aurait pu espérer que la chose s’arrange. Pas du tout. J’ai continué à faire la meule. Là où on vous "NON", vous faites quoi, vous ? Vous laissez tomber et vous changez de crèmerie, je suppose ? Eh bien pas moi. J’insiste. Encore. Encore. S’teuplèèè!! Allééé ! Dis-moi qu’tu m’èèèmes !! En fait,... [Lire la suite]