mercredi 28 août 2019

Un vent froid de ouf

    Nous sommes le 28 août. Je n’en reviens pas de la vitesse à laquelle l’été est passé. J’ai entendu aux infos que dans certaines régions, les enfants ont repris l’école. Quitte à n’avoir pas bougé je me suis replongée dans la généalogie, et précisément celle de mon arrière-grand-père maternel qui était Suisse. En Suisse comme en Belgique les actes sont payants et quand j’étais jeune je n’avais pas pu les commander. De nos jours ça n’a pas changé (30 francs suisses par acte), aussi est-ce avec une surprise mêlée de... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:08 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 27 avril 2019

Une journée merveilleuse

J’ai passé hier une après-midi merveilleuse.  Avec ma fille et les garçons, nous sommes allés à la piscine. Surprise totale : on était seuls ! Deux grands bassins et trois maîtres-nageurs rien que pour nous ! Après trente minutes de brasse coulée, je me disais que tout de même c’était trop bête de n’avoir pas le droit de prendre des photos ! On était seuls, quelle déveine ! Le problème lorsque je commence à avoir une idée en tête, c’est que rapidement je ne pense plus qu’à ça. Je me suis donc... [Lire la suite]
samedi 13 avril 2019

Le velours de la brise

  Il y a eu jeudi et le moment où je me rendais à la gare. Un coup de vent a fait tourbillonner des petites fleurs blanches sur mon passage, comme s’il neigeait des pétales blancs. ☼ Il y a eu les orchidées sauvages d’Émilia et le souvenir d’un séjour en Suisse avec ma Marraine. Juste après la frontière nous nous étions arrêtées pour admirer la montagne, qui en ce mois de juin de mes jeunes années était intégralement recouverte de gentianes bleues. Quel émerveillement ! Je n’avais jamais vu de gentianes de ma vie, et il... [Lire la suite]
samedi 2 mars 2019

Routrouiller

En écho au Goût Ma mère avec le costume traditionnel suisse masculin.   D’après les "pièces rapportées", chez nous on a parfois une drôle de façon de s’exprimer. Cela vient du fait que ma mère a passé ses premières et tendres années en Suisse et en a ramené un certain nombre d'expressions. L’un de ces mots est le verbe routrouiller. Voici une situation mettant en scène ma mère, qui était, sans conteste, la reine des routrouillons.   •.¸¸.•*`*•.¸¸♥•.¸¸.• Je vais avec elle faire les courses. On arrive sur le parking du... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 11:07 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 19 décembre 2018

Debout en vrac

Bonjour à tous, je vois à vos premières réactions concernant mon blog que les avis sont partagés. Cela me déstabilise un peu, j’avoue. Aurais-je le rêve secret d’être universellement adulée ? D’un autre côté, cela m’a permis d’apprendre que mon espace est perçu comme un joyeux foutoir (mon blog me ressemble donc tant que ça ?), comme, disais-je, un lieu très éclectique. Ceci dit, dans J moins 3 ce sont les vacances, et la bonne nouvelle pour vous c’est que comme je ne peux pas être à la foire et aux fourneaux, ça vous... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:54 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
samedi 16 juin 2018

Comme le loup blanc

Une bien jolie surprise m'attendait dans ma boîte aux lettres hier après-midi (eh oui, mon facteur est rebelle, il passe à l'heure qui lui chante). C'était donc soleil dans tous les sens du terme. Aujourd'hui il fait gris, mais ce n'est pas grave (Ce n'est pâââs grââââve, disait ma grand-mère (la Suisse, celle qui gardait les vaches, précise-je pour Délia)) car cette après-midi, je vois ma fille. On a passé toute une période où on sortait toutes les deux sans arrêt, genre une fois par semaine minimum. C'était hyper sympa (ça me... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 11:14 - - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

samedi 16 décembre 2017

Notre seul territoire

J’ai commencé un livre que j’avais offert à ma mère pour son dernier anniversaire. Évidemment, personne ne pouvait savoir que ce serait son dernier anniversaire. Cinq mois après elle n’était plus là. Mon Dieu. Maman, comme moi, adorait les livres. Comme moi elle en avait toute une pile à son chevet mais elle les aimait différemment. Elle ne les marquait pas, rien, à peine si sur certains elle a laissé la date au crayon du jour où elle l’avait lu, de sa petite écriture légère, une caresse, à peine. Et puis elle ne lisait absolument... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 08:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 31 août 2017

Totalement halluciné

Avec ma fille nous parlions il y a quelques jours des "empreintes génétiques", ces mémoires en nous de ce qu’ont vécu nos aïeux, le sentiment d’abandon et de rejet par exemple (qui s’est d’ailleurs vérifié sur cinq générations comme j’ai pu le retracer dans mon histoire familiale). Un jour, un psy que je consultais à un moment donné avait été totalement halluciné par le nombre de morts (maris, pères) qui composait la vie des femmes de ma famille. Je n’ai jamais pu approfondir le sujet avec ma mère, car c’était une personne très... [Lire la suite]
mardi 31 janvier 2017

Comme un boomerang

Lorsque j’étais petite, je réclamais inlassablement à ma mère : des câlins, des bisous, des câlins et des bisous. Maman, les bras ballants, se laissait enlacer en disant : "Arrête de faire la meule !!" En grandissant, on aurait pu espérer que la chose s’arrange. Pas du tout. J’ai continué à faire la meule. Là où on vous "NON", vous faites quoi, vous ? Vous laissez tomber et vous changez de crèmerie, je suppose ? Eh bien pas moi. J’insiste. Encore. Encore. S’teuplèèè!! Allééé ! Dis-moi qu’tu m’èèèmes !! En fait,... [Lire la suite]
mardi 3 janvier 2017

La place du vagabond

J’espère que vous avez passé une belle fin d’année, et pour ceux qui étaient seuls, que 2016 s’est éteinte avec beaucoup de douceur. Pour la vie qui continue en ce troisième matin de 2017, je vous souhaite, et je me souhaite, d’accepter les choses comme elles viennent et d’accueillir le cœur grand ouvert tout ce qui n'est pas prévu, chose pour laquelle, il me semble, on a toujours beaucoup de mal. Or, lutter contre ce qui est ne sert à rien, si ce n’est à nous laisser exsangue – et je sais de quoi je parle, j’ai nagé à contre-courant... [Lire la suite]