mardi 11 juin 2019

Crever de faim ou crever de froid

Naours mai 2016   Moi, Jacques, ce 3 décembre 1877, j’en appelle au jugement de Dieu. Je connais celui des hommes, ils ne sont pas toujours bons. Ma souffrance, le calvaire que Vous avez voulu que je gravisse, Seigneur, c’est d’avoir dû mettre ma femme en terre, la seule que j’ai jamais aimée, puis, comme cela n’était pas suffisant, ma fille unique, Julie. Je voudrais savoir écrire, je voudrais pouvoir le faire toute la nuit, retenir la vie par les cheveux, ne pas laisser vide une seule seconde  avant de quitter ce... [Lire la suite]

jeudi 20 juillet 2017

Le tranchant de la plume

Si vous êtes adeptes de sensations extrêmes, vous pouvez jeter un œil sur l’Assemblée qui se tient à Paris en cet été 1793. Les monarchistes sont assis à droite. Les républicains, à gauche. Au milieu, les modérés. C’est de cette façon de s’asseoir que vient notre manie de distinguer les partis politiques de droite et de gauche. Les députés de droite sont envoyés à la guillotine en premier. Ensuite vient le tour de l’extrême gauche. Puis de la droite de la gauche. Puis de la gauche de la gauche. Enfin, la gauche de gauche pas... [Lire la suite]
mardi 18 juillet 2017

Tout ce qui bouge

Sévère et Olympe : tels sont les prénoms de mes arrière-grands-parents. Drôles de prénoms, n’est-ce pas ? Sur l’échelle du temps de mes petits-fils, je date de l’ère préhistorique. Alors, que mes aïeux aient des prénoms de l’Antiquité ne les surprendrait guère! Mais bref. Revenons à ces drôles de prénoms: au moment de la Révolution on invente un nouveau calendrier et c’est comme cela que naissent des Sévère, Olympe, Domitille, Aldegonde, qui les transmettent à leurs descendants, mais aussi des Liberté, Tricolor,... [Lire la suite]