jeudi 21 novembre 2019

Un pur fétu

Tout a commencé sur le quai de la gare. J’attendais le train qui allait me mener à Villadàcôté où je me rends tous les mercredi pour aller 1) à la piscine et 2) faire des emplettes. Je sens son regard. Car oui, il me regarde. Il est jeune, il est beau, il sent bon le sable chaud, en tout cas c’est l’idée que ça me fait quand, louchant de son côté, je m’aperçois qu’il a la peau couleur miel de lavande. Je lui lancerais bien : "Et si tu venais sculpter ton corps à la pistoche?", encore que, sculpter son corps, il n’en a pas du... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 11:02 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 17 novembre 2019

Au pied de mon arbre

Photo absolument pas de moi (je suis sûre que vous vous en doutiez)   Vous connaissez Black M. ?  Eh bien c’est sa musique qui m’attendait à l’espace culturel du Leclerc lorsqu’hier, je suis sortie de la piscine. Un concert gratuit auquel les clients ne pouvaient pas échapper puisque le showcase se déroulait au-dessus de nos têtes. C’est donc au son de "Sur ma route" et autre "Frérot" qu'au milieu de mes chers livres, je me suis baladée en dansant (pour une fois, je n’étais pas la seule!). C’était vraiment... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:04 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 23 mai 2019

Ma vie est passionnante

Lundi, je me suis rendue à Villedacôté pour me faire faire une prise de sang (TSH). Il faisait beau et je n’avais rien de mieux à faire, alors pourquoi ne pas aller flâner au Leclerc ? Au lieu de faire le grand tour, c’est-à-dire suivre le chemin que je connais, j’ai pris la merveilleuse initiative de tourner tout de suite à gauche (alors que je n’ai aucun sens de l’orientation, soit dit en passant). Les petits oiseaux chantaient, le soleil brillait, j’ai marché tranquillement jusqu’à ce que j’arrive à un joli rond-point arboré... [Lire la suite]
samedi 23 mars 2019

Popaul

photo Pastelle     Hier, ma fille aînée m’a téléphoné pour savoir si on pouvait se voir demain (donc, aujourd’hui). Que je vous explique le déroulement d’un samedi avec ma fille. D’abord, c’est elle, la Parisienne, qui vient en banlieue, car ici, argumente-t-elle, elle trouve plus de produits dans les magasins et en plus, c’est moins cher qu’à Paris. Nous commençons par la piscine (pour moi c’est sacré), endroit où ma fille est devenue une star depuis que, pendant que nous nagions, elle me relatait ses aventures... [Lire la suite]
samedi 16 juin 2018

Comme le loup blanc

Une bien jolie surprise m'attendait dans ma boîte aux lettres hier après-midi (eh oui, mon facteur est rebelle, il passe à l'heure qui lui chante). C'était donc soleil dans tous les sens du terme. Aujourd'hui il fait gris, mais ce n'est pas grave (Ce n'est pâââs grââââve, disait ma grand-mère (la Suisse, celle qui gardait les vaches, précise-je pour Délia)) car cette après-midi, je vois ma fille. On a passé toute une période où on sortait toutes les deux sans arrêt, genre une fois par semaine minimum. C'était hyper sympa (ça me... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 11:14 - - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 10 décembre 2017

On devrait interdire le mariage aux mecs

Alors que comme souvent j’arpentais d’un pas alerte la galerie marchande du Leclerc où je fais régulièrement mes courses, le vigile m’interpelle. Alors, le vigile de mon Leclerc. Que je vous explique. Un jour, c’était il y a bien.. deux ans,  voilà qu’au moment où je veux rentrer dans le magasin il me somme de lui remettre mon sac à dos (oui, parce que je me balade avec un merveilleux sac à dos rose fluo, qui a l’avantage d’être hyper léger mais l’inconvénient de ne posséder aucune poche ce qui veut dire que tout ce qui est... [Lire la suite]
jeudi 3 août 2017

Une sorte d'idéal

Ce sont les vacances d’été et vous allez à la piscine avec votre fille et ses enfants. Après quoi, tout ce petit monde se retrouve au Leclerc d’à côté. Tandis que vous commencez vos emplettes, le plus jeune de vos petits-fils annonce qu’il va au rayon jouets (vous supputez plutôt qu’il va au rayon pirates, pour lesquels il éprouve une tendresse infinie). Le cadet l’accompagne, pour revenir trois minutes après, complètement affolé : il a perdu son frère ! Vous lui emboîtez le pas, pendant que votre fille, blasée, discute... [Lire la suite]