mardi 11 juin 2019

Crever de faim ou crever de froid

Naours mai 2016   Moi, Jacques, ce 3 décembre 1877, j’en appelle au jugement de Dieu. Je connais celui des hommes, ils ne sont pas toujours bons. Ma souffrance, le calvaire que Vous avez voulu que je gravisse, Seigneur, c’est d’avoir dû mettre ma femme en terre, la seule que j’ai jamais aimée, puis, comme cela n’était pas suffisant, ma fille unique, Julie. Je voudrais savoir écrire, je voudrais pouvoir le faire toute la nuit, retenir la vie par les cheveux, ne pas laisser vide une seule seconde  avant de quitter ce... [Lire la suite]

mercredi 30 mai 2018

L'enfant de personne

Je m’appelle Julie. Je suis née le 5 septembre 1831, neuf mois après que mon frère Elfort qui n’avait pas encore atteint sa première année soit mis en terre. Si mes parents l’ont appelé ainsi dans l’espoir qu’il vive, ça n’a pas très bien marché : El-fort, "le fort", c’est comme ça qu’on dit chez les ch’tis, comme on nous appellera plus tard. Pour l’instant, on ignore qu’on a un parler bien à nous. On ne sait que l’hécatombe des nouveaux nés, c’est ainsi et on ne se pose pas de questions, on se contente d’encaisser.... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:19 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : , , , ,