jeudi 7 février 2019

Interlude

C'est beau, hein? J'me demande si vous pourriez deviner où c'est... Enfin je suppose qu'il faut à minima connaître la région parisienne, mais quelques-un(e)s d'entre vous sont dans ce cas, alors sait-on jamais? Indice: le barbecue généreusement installé dans le parc est tagué, démoli, la grille dépouillée et tordue.. Ben oui c'est la RP quoi... Alors, une petite idée? En attendant je vais poursuivre l'exercice d'écriture que je me suis collée toute seule (pas envie qu'Émilia m'arrache les yeux )... C'est que je... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 11:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 31 janvier 2019

Aussi léger qu'un flocon

Ça me surprend toujours de croiser l’expression la vraie vie, par opposition à ce qui se passe ici, comme si la virtualité était quelque chose d’irréel, d’inconsistant, quelque chose qui n’existe pas et dont presque, presque, il faudrait avoir honte. Il est vrai que dans les relations dites réelles, on est face à un interlocuteur en chair et en os, un être présent, visible. On peut même le toucher, mais à quelques exceptions près, cette personne en chair et en os, on ne la touche pas. Ni au propre, ni au figuré. Parce que dans la... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:40 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 21 janvier 2019

Les incompris du bedon

J'adore les dessins de Gil Elvgren! Exercice d'écriture proposé par Lakevio   Chers amis, je sais, ça va vous faire mal, mais il faut que je vous dise que je suis victime d’un problème grave, que dis-je, grave, gravissime !! Ce problème me tient par la taille, par le ventre et même en dessous, un peu comme les divinités préhistoriques, si vous voyez ce que je veux dire. Des kilos en trop et tout est surpeuplé ! Seulement voilà, chaque fois que j’en parle à mon médecin, il m'éclate de rire à la face en me brandissant... [Lire la suite]
dimanche 6 janvier 2019

Battons le fer tant qu'il est chaud

©  Pastelle   Bonjour à vous, j’ai décidé d’arrêter d’arrêter de mettre les textes olé olé ici. Comme avant et comme dit Pastelle, vous risquez donc, de nouveau, de ne plus savoir sur quoi vous allez tomber. Oui, je sais : vous devez vous dire que je ne sais pas ce que je veux. Pire, que je suis impulsive. Ce n’est pas faux. Croyez bien que j’en suis la première navrée, mais voyez-vous, la difficulté lorsqu’on est impulsive, c’est précisément d’être impulsive. D’avoir l’impression par moments d’être soulevée par... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:58 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 18 décembre 2018

Rassemblement

Bonjour à vous, depuis quelques années, j’essaie de me rassembler, rassemblement qui vaut aussi au niveau des blogs que j’ai la manie de multiplier comme des petits pains (je voudrais bien savoir faire ça avec les sous!). Oui parce que voyez-vous, toute ma vie j’ai rêvé non pas d’être une hôtesse de l’air mais de ne plus être comme Osiris. Osiris ? Osiris ? Qu’est-ce qu’elle nous chante encore avec son Osiris ? On se moque de nous à la fin ! Remboursez ! Du calme mes amis, du calme : je vous... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:02 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 9 décembre 2018

Ils s'envolent

Depuis hier, le temps émet enfin quelques symptômes hivernaux. Même, par moments, on se croirait là-haut, au bord de la mer. Combien de fois me suis-je sauvagement battue contre le vent déchaîné ? Souvenirs délicieux, néanmoins, sans parler de ceux où j’ai dû livrer un combat acharné contre les vagues elles-mêmes ! C'est l'endroit où s'est noyé mon APN..(pour ceux qui auraient raté ce merveilleux épisode: CLIC CLIC!).. La prochaine fois j'en prends un qui sait nager! Mais bon, revenons à notre Île-de-France et... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 12:25 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

mardi 16 octobre 2018

Drame dramatique

Bonjour à vous, alors voilà mon drame dramatique de ce matin: j'ai reçu une image de la part de Pastelle. Oui, parce que figurez-vous que Pastelle me l'a proposé dans un de ses comms. Moi, innocente, je me dis, cool! Sophie, mon amie Sophie, dans son immense mansuétude, m'envoie une de ses merveilleuses photos afin de me consoler de mes misères, de détourner mon attention de mes déboires, un peu comme l'image que distribuait autrefois la maîtresse à l'enfant sage, le chocolat dans la camomille, la cerise sur le sundae. Eh bien pas... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:20 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 3 septembre 2018

Dans le vent

Petit exercice suggéré par Lakevio (désolée ce n'est pas un dizain mais une douzaine!). Quand le soir, fatiguée, t’as fini ton ouvrage, que ta joie est enclose et devient irréelle que le mal se répand, ruinant tes cartilages, et que t’es à deux doigts de couler une bielle laisse tes lèvres s’étirer en sourire coquillage dans l’idée, au moment où la nuit super belle va te faire oublier tes journées torpillage, de clamer dans le vent une superbe ritournelle tant pis si les voisins en oyant cet hommage te lancent à la face... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:19 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 1 septembre 2018

Message provisoire

Bonjour à vous, comme dit précédemment, en ce moment je suis triste. D'ailleurs je remercie ceux qui ont lu et aussi ceux qui ont commenté mes derniers états d'âme. "On ne va pas chialer la bouche pleine", merci Andiamo, j'ai adoré! Je me la garde pour les jours d'hiver! Mais tu sais au fond je suis une chialeuse, je pleure quand je suis triste, je pleure quand je suis gaie et même quand je suis entre les deux! Bien sûr, je pourrais rester dans mon coin et attendre que ça passe. Puisque tout passe. Mais j'ai besoin d'évacuer avec... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 09:17 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 12 août 2018

Stand-by

Quend, c'est aussi les bouchots, que j'ai découverts pour la première fois et tout-à-fait par hasard un jour de 2015 qu'on était arrivés à marée basse (quand la mer est haute, elle les recouvre, ce qui par voie de conséquence les dissimule à notre vue). J'étais avec ma fille ce jour-là. Elle venait de prendre une grande décision : écrire ses Mémoires. Plus précisément, elle venait de décider que je lui serve de magnétophone*, ou plutôt, vu son débit de paroles, de sténo*, et que pendant qu’on y était, pourquoi je ne rédigerai... [Lire la suite]