Sur une proposition d'écriture du Goût (CLIC)

125169877

Profitez bien de cette image, parce que vous n’êtes pas prêts de me revoir comme ça : eh oui, je vous informe que je me suis fait couper les cheveux !! Iceux et icelles qui me connaissant savent que c’est un scoop ! J’aime les cheveux ! J’ADO-RE les cheveux ! Et encore plus les cheveux longs ! Je milite pour le cheveu !!

Quand j’avais une douzaine d’années, j’avais le rêve secret d’être habillée uniquement de mes cheveux. Je les laissais donc vivre leur vie, qui était on va dire un peu comme la mienne : n’importe quoi. Si bien qu’en fait d’être habillée de mes cheveux, je me suis plutôt retrouvée comme un hérisson, surtout les jours où ça me prenait de les taillader à coups de ciseaux.

On ne va pas en faire un fromage non plus, tout le monde sait que l‘habit ne fait pas le moine!

Évidemment, si l’être humain n’avait pas de cheveux, tout serait tellement plus simple.. Ou pas d’yeux. Ou des yeux plus éloignés des cheveux. Mais bon. La nature a fait n’importe quoi, comme d’habitude. Si bien que lorsqu’avec ma grande patience naturelle je me donnais des coups de ciseau dans la tignasse, cinq minutes après, ma coupe était résolument quelque chose, mais quoi ?

Et je me retrouvais aussi sexy qu’une cocotte-minute qui n’aurait plus ses cheveux.

Ma grande maturité (quoique relativement récente) m’a appris qu’il valait mieux dorénavant me confier aux mains d’un professionnel. Le résultat n’est pas brillant, mais au moins, ce n’est pas à moi que j’en veux !

Ma soeur aussi aime les cheveux. La preuve : depuis sa prime jeunesse, elle se les bichonne. Elle se casse un jaune d’œuf sur la tête, puis elle verse du rhum dessus (quel gâchis).

Ma frangine a les yeux fragiles (ils sont bleus comme la mer, le soleil et la plage) et elle se met depuis toujours des sachets de camomille sur les paupières pour les décongestionner. Bon, évidemment, de la voir se balader avec son œuf sur la tête, sa camomille sur les yeux et moi mes masques d’argile sur le visage, ça n’améliorait pas tellement la réputation de la famille. (Je passe sous silence les séances de coupage des franges de mes filles, élaborées par moi-même (je parle des franges, pas des filles). Elles m’en parlent encore, complètement traumatisées !!)

Bien.

Revenons à mes cheveux courts.

Ça m’a, comme qui dirait, aéré les idées ! Car comme dit le proverbe zen, plus les cheveux sont courts, plus les idées sont longues !

Je voulais les faire teindre en orange (c’est joli le orange, non? Une couleur de saison, en plus!), mais, pour une raison incompréhensible, la coiffeuse a refusé catégoriquement (craindrait-elle pour la réputation de son salon ?).

J’ai envoyé à mon amie du Québec une photo de moi avec mes beaux cheveux courts pour avoir son avis sur la couleur à envisager (rouge, bleu ?), et c’est là qu’elle m’a annoncé que je suis X.

Oui, parce que chez ces gens-là, on compte pas, Monsieur, on compte pas : on dit des lettres.

Ainsi, je vous annonce officiellement que nous sommes toutes classées en lettres.

Oui, je sais, ça fait un choc. Ben c’est comme ça.

Alors, pour savoir quelle lettre vous êtes, il vous faut :

- un miroir ;

- une équerre ;

- une règle ;

- un papier et un stylo.

Ensuite :

1) vous vous placez devant le miroir ;

2) vous tenez l’équerre à bout de bras devant vous et vous fermez un œil;

3) de votre œil ouvert, vous évaluez le contour de votre silhouette ;

4) que vous reproduisez sans tricher sur le papier.

Quoi ? La règle ? Elle ne sert à rien. Vous pouvez la poser.

5) et là, taratatata…………….. ! Vous avez comme choix : A, B, C, O, double OO, I, E, X, Y, Z ( le Z, c’est surtout quand on est à genoux).

Ceci étant, toutes les lettres sont belles, hein! Surtout qu’en général, les femmes sont plutôt féminines et gracieuses comme le roseau qui vient de naître !! Surtout lorsqu’elles sont bien mûres !

Alors, Mesdames, à votre stylo ! Quelle lettre êtes-vous ?