P_20190613_134621A

Bonjour à vous,

j’espère que vous allez bien en ce joli 22 juin. Avez-vous passé une bonne fête de la musique ? Moi, non. Je veux dire : je ne l’ai pas fêté, vu que cette année, le maire a décidé que ce serait ce soir, en même temps que l’inauguration d’une grande place (cette après-midi, l’inauguration) dont la construction nous a cassé les oreilles et les pieds pendant des mois ! Mais bon, maintenant on a une belle place !

Sinon, j’ai eu une merveilleuse nouvelle cette semaine.

Tout a commencé avec le scanner thoracique passé par ma fille – en lui cherchant autre chose on avait vu une tache noire sur son poumon, fume-t-elle ? (NON).

Telle que vous commencez à me connaître je n’étais pas anxieuse du tout. J’ai beaucoup médité et beaucoup respiré. Ce qui est plutôt raisonnable quand on a envie de continuer à vivre. Et quand je lui envoyais un petit texto pour savoir si elle n'était pas trop inquiète, elle me répondait "Oui ! Quand tu penses négatif ça amène le négatif, alors que quand tu penses positif tu amènes le positif !" (Il arrive un moment où on n’a plus rien à apprendre à nos enfants, c’est vexant !)

Et effectivement, contre toute attente elle n’a rien du tout, en tout cas aux poumons ! La vie est merveilleusement, incroyablement, définitivement belle!

On a eu le résultat du scann la veille des 16 ans de son aîné, et finalement j’aurais bien dû me douter qu’il ne pouvait rien arriver de mauvais à cette date-là, qui est une de mes dates fétiches depuis toujours. Ben quoi ? Vous aussi, vous avez des dates fétiches, j’en suis sûre ! La naissance de vos enfants, petits-enfants, la rencontre de votre amour, d’un bel amant ou d’une maîtresse, d’un chat, une réussite, la réalisation d’un défi que vous vous êtes lancé ! Non ?

Alors sinon, j’ai fait une découverte généalogique époustouflante : mon ancêtre Julie, ma chère Julie, mon double depuis un demi-siècle, a eu une grande sœur. J’en suis restée comme deux ronds de flan. Dans tous les recensements, registres et autres documents, elle apparaît toujours seule avec son père et la famille d’icelui, mais pas de Célestine nulle part. Oui ! Elle s’appelait Célestine la frangine ! Et me voilà repartie à mener ma petite enquête de fourmi. Avec tout ce qu’il y a sur le net maintenant, ça va vite ! En tout cas plus vite que dans les années 70 quand j’ai commencé ! J’adore ! J’adore chercher, imaginer, m’interroger ! Et puis j’adore-j’adore-j’adore quand je découvre enfin une réponse, un acte qui vient confirmer toutes les suppositions. L’intuition vaut aussi, elle me guide précieusement depuis toujours. Mais le plus intéressant, c’est d’écouter. Écouter finement cette histoire patiemment reconstituée, mon histoire, et comprendre ce qu’elle veut m’apprendre. Il n’y a pas de hasard, n’est-ce pas ? On est tous là pour avancer.

À part ça et comme vous vous en êtes aperçu, je n’arrive plus à écrire. De temps en temps, j’ouvre une page blanche sur mon word (obsolète, en plus, je suis encore sur Windows 7), et rien ne sort. Que rien, que couic, que nada !

À la place, je tonds mon jardinet qui se prend pour une bambouseraie depuis que mon bambou fait des petits partout. C’est pire que les lapins, les bambous, je vous le dis !

Je fais des photos aussi. Avec mon portable, ça n’a pas changé, ooooooh, touuuuuuuu n’a pas chèèèènegééééé, puisque je n’ai pas encore d’APN (vous noterez l’optimiste "pas encore").

Je photographie : les herbes folles de mon jardin, les fleurs multicolores des bords de chemin, Copine de yoga (qui en a ras-le-bol), le ciel, mon train coloré en pensant à Marie qui l’a emprunté une fois !

Je photographie : mes petits-fils (qui en ont ras-le-bol)(mais posent quand même par amour de leur vieille mamy qui a connu la Deuxième Guerre Mondiale) (dixit!), la cabine où je me mets en maillot à la piscine (n’importe quoi) !

En même temps qu’est-ce que j’y peux si la mer est loin ? Même l’Oise et la Seine, purée, elles ne sont pas à côté, si on y réfléchit bien ! Je suis une pauvre petite chose frustrée. >>>> SOUPIR<<<<<

2019 6-9 17 19

Alors à part cela, je mutisme. Quand je n’arrive pas à écrire ça marche aussi à l’oral, je n’arrive pas à parler.

Au téléphone, c’est gênant, encore que j’ai la grande chance d’avoir des filles qui font les questions et les réponses. Pour le reste, il suffit d’être curieuse, ce que je sais très bien faire, et les gens vous racontent toute leur vie. C’est comme ça que j’ai appris d’une femme que j’ai déjà vue mais dont je ne connaissais rien, qu’elle pratique le crossfit (je ne sais pas vous, mais il a fallu qu’elle m’explique ce que c’est !) et d’une manière générale toutes les pratiques dans lesquelles elle doit se dépasser ! Ça m’a laissée coite ! Moi, je serais plutôt du genre à ne pas marcher trop près du bord ! En même temps, pas besoin de ça pour me rétamer, ceci explique sans doute cela !

Voilà ! Mes petits loulous, mes chouchous, je vais vous laisser, j’ai une piscine à aller visiter, comme tous les samedis!

Je vous confie la maison, n’oubliez pas de claquer la porte en partant !

 

☀ ☀ ☀ Très belle journée à vous! ☀ ☀ ☀