P_20190124_164102a

 

Hier, je suis allée passer une mammo de contrôle,  chose que je repousse depuis un an déjà. Je sais, c’est vilain... J’ai reculé, j’ai reculé, novembre est arrivé et je me suis dit que j’allais passer Noël tranquillou et que je la ferai en janvier. J’ai donc pris mon rendez-vous au début du mois et ensuite j’ai essayé de ne plus y penser, mais vous savez tous et toutes ce qu’il se passe quand on cherche à ne pas penser à quelque chose. Du coup, mardi en allant au yoga avec ma nouvelle copine je lui en avais parlé (oui je sais, c’est n’importe quoi, d’habitude je raconte ma vie seulement ici, et bien voilà que maintenant je me mets à parler aussi ailleurs!).

Bref.

Copine compatit, elle est comme moi, épaisse comme une allumette, devant c’est la morne plaine alors elle imagine très bien.

Hier, me voilà donc sur le lieu de toutes mes angoisses. En plus, le centre de séno se trouve à l’hôpital où ma mère est morte. Alors revenir dans ces lieux où je suis allée tous les jours, tous les derniers jours de ma mère, c’est difficile.

Enfin passons, Maman s’en fout, ça fait belle lurette qu’elle n’y est plus et qu’elle me cligne de l’œil entre deux nuages joufflus.

Me voilà donc devant la manipulatrice, une femme adorable qui a le don de détendre l’atmosphère, de compatir, de faire attention… Elle vient me chercher, "Mais je vous reconnais vous !" (en même temps, comment pourrait-on m’oublier ?), elle enchaîne en constatant avec un air dépité que je n’ai pas grossi des seins et en m’annonçant que je vais inaugurer une toute nouvelle machine. Vraiment, c’est trop d’honneur ! Son appareil fait aussi mal que l’autre, mais elle avait l'air si contente de me montrer son nouvel appareil que je souffre en silence, je ne voudrais pas lui faire de peine!

Après quoi, elle me demande de retourner dans la salle d’attente (jusqu’à maintenant je restais en cabine jusqu'à ce qu’elle vienne me chercher pour l’échographie; une fois, j’y ai passé trois quarts d’heure!! Je m’étais demandé si on ne m’avait pas oubliée !)

Pour ce qui est de l’écho, je m’attendais à avoir une réflexion désagréable de la part de la sénologue qui m’avait donné rdv l’an passé, suite à la biopsie de 2017.. Même pas ! Elle m’a dit que j’avais bien fait puisqu’il n’y a plus rien!

En rentrant j’ai appelé Copine pour lui annoncer la bonne nouvelle, de fil en aiguille je lui ai raconté la fois où j’étais restée coincée ¾ d’heure dans la cabine et on s’est bien marré ! (CLIC)

P_20190124_155711a

 

Je vous souhaite à tous une bonne journée !