HEROS COUCCHE stupa-virasana

Tous les premiers mardis du mois je m’énerve toute seule pour cause de yoga nidra. Que dire de cette pratique ? Que c'est l'horreur qu'il faut rester immobile pendant une heure? Il y a forcément quelque chose de plus à en dire, mais quoi ? Niveau enthousiasme là je suis à mon maximum. Il est aussi question de sankalpa (intention). Mon Dieu. Une intention. Même si je commence à me familiariser avec cette notion, un exemple de la part de Prof ne nuirait pas.

La régularité en yoga me semble importante, aussi ne saisis-je pas ce prétexte pour manquer. De plus, je pense à une de mes amies qui aimerait être à ma place mais ne le peut point (prendre conscience de la chance que l’on a est une bonne motivation !).

Une fois tout le monde en place, allongé sous son plaid dans un silence religieux (le chauffage est en panne et la prof a arrêté le radiateur d’appoint), je commence à faire du zèle en me mettant à tousser. Est-ce de ma faute si, l’âge venant, je suis devenue allergique à tout (et en particulier au yoga nidra) ? Heureusement pour tout le monde, je réussis je ne sais comment à enrayer la chose. Sauf que ça me donne des vapeurs. Maintenant j’ai trop chaud.

Conscience du moment présent, dit Prof de sa voix douce. Oui, eh bien le moment présent se décline en Je tousse et j’ai trop chaud !

Je suis là, je suis dans mon corps, je suis pleinement vivant ou vivante. Et je ne tiens pas en place! Moi qui me croyais mue par un trop-plein d’inertie sédentaire, j’ai l’impression de souffrir d’hyperactivité !

Je replie mes jambes. Je me bats avec mon plaid qui m'a sauvagement attaquée! Lâche, va!

Niveau mental c’est la fête itou. Je me mets à penser à Saby. Puis à ce que je vais préparer à manger pour le soir. À la nouvelle participante avec qui j’ai échangé avant le cours, parce que je l'ai vue arriver sans couverture, aussi lui ai-je annoncé qu’aujourd’hui ça tombe mal, c’est yoga nidra. "C’est QUOI?", qu’elle m’a fait. J'ai pu briller de toute ma science en lui expliquant (oui, ben c'est pas parce qu’on sait ce qu’est yoga nidra qu’on sait pratiquer yoga nidra!).

La femme n’est pas inquiète. L’immobilité ne lui fait pas peur, elle a pratiqué le reiki pendant des années.

Ah ?

Il existe un reiki nidra ?

 

La séance se termine. Enfin! J’essaie de sortir de mon plaid, qui fait des noeuds autour de moi, je ne m'explique vraiment pas pourquoi!

Reiki Woman s’étire, fraîche comme une rose, tandis que mon voisin, qui m’a ronflé dans les oreilles pendant trois quart d’heure, ouvre un oeil..

Au moins, je n’ai pas séché! image001