Spéciale dédicace à Vi

P1000394

 

C'était il y a quelques années, ma descendance n’ayant pas encore atteint l’âge ingrat adolescent ni même pré-adolescent et étant de ce fait encore quelque peu malléable, nous avions prévu d'aller nous promener dans la forêt de Fontainebleau. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une forêt un peu particulière puisqu'elle s'est développée sur un massif assez élevé et que sa particularité ce sont ses rochers disséminés un peu partout comme si des extra-terrestres géants les avaient balancé là en shootant dedans au petit bonheur la chance. Ce n'est donc pas une merveilleuse idée d'y aller quand on a les lombaires coincées, ce qui était mon cas ce jour-là, mais passons ! Que ne ferait-on pas pour soulager nos chers enfants quelques heures de deux des leurs, vu que pour emmener mes trois petits-fils il aurait fallu avoir un mini-bus (et les nerfs solides).

Bien alors, déroulement de cette merveilleuse journée familiale.

Neuf heures du mat : ma fille m'appelle pour m'annoncer que ses enfants l'ont réveillée à 5h avec leurs hurlements dont le thème principal était qu'aucun des trois ne voulait se priver de la sublimissime chance d'aller à Fontainebleau avec leur Mamy chérie. Or, ma fille venait de se coucher (4h30) après avoir astiqué toute la maison, au motif que la nuit c'est le seul moment où elle peut faire du ménage tranquille. Ce qui avait d'ailleurs été moyennement apprécié par mon gendre qu'elle avait réveillé en sursaut à minuit pour lui demander où il avait encore rangé le produit pour les sols bon sang de bonsoir c'est quand même pas dur de ranger les trucs à leur place ! (Quelle idée aussi de faire du ménage en pleine nuit, ya vraiment que toi pour avoir des idées pareilles! Grrrfff et laisse-moi dormir b.. de m.. !)

Onze heures du mat : ma fille me rappelle. Son mari, d'une humeur de ch complètement réveillé par les joyeux cris matinaux de ses fils bien-aimés, décide avec une clairvoyance qui force l'admiration que ça le fatiguera moins de sortir toute sa famille avec nous plutôt que de se farcir celui des trois qui aurait dû rester à la maison. Nous nous réjouissons par avance du joyeux moment de sérénité familiale qui nous attend.

Nos enfants habitent à 20 mn de Fontainebleau (c'est pour ça qu'on avait proposé cet endroit). Nous par contre, on a bien une heure de route donc, midi, on part.

Treize heures (heure à laquelle on était censés se retrouver) : ma fille m'appelle pour me dire qu'ils partent. Son mari n'a pas retrouvé son portable (que ma fille, dans sa frénésie de nettoyage, a collé dans la machine cette nuit avec tout ce qui traînait dans les parages) et le plus jeune de leurs garçons est resté en pyjama parce qu'il a décidé qu'il dormait chez nous ce soir. Or, rien ni personne ne peut le faire changer d'avis quand il a une idée dans la tête (Je ne vois pas du tout, du tout, de qui il peut tenir ça!).

En attendant tout ce petit monde, nous nous promenons autour de l'étang du château de Fontainebleau.

P1000395

Mon fils, très taquin (comme disait mon père) me filme à mon insu avec son portable alors que je suis en train de danser en écoutant Dreamin' (la vidéo qu'il avait faite est trop lourde pour que je vous la mette.. C'est bête, hein ?)

Quinze heures, la petite famille arrive. À partir de là, tout va très vite, car autant on peut se dire que la nature c'est l'école de la vie, autant vous aurez remarqué comme moi à quel point les choses changent dès lors que trois charmantes têtes blondes débarquent dans le coin. Car la forêt, pourtant explorée cent mille fois, endroit connu et sans surprise, devient immédiatement avec l'enfant - et avec trois, je ne vous dis pas ! - une jungle hérissée de sagaies, un dangereux champ de mines ! Bref, ce sont mille dangers qui aussitôt nous font dresser les sens en alerte et les cheveux sur la tête !!

PICT6511a

Histoire de se fondre dans le décor,

PICT6510

l'aîné de mes petits-fils se colle une coiffure de fougères sur la tête..

Seize heures. Alors que ça ne fait même pas une heure qu'on marche, ma fille (qui je le rappelle a dormi une demi-heure cette nuit et n'avait pas faim au petit-déjeuner) décrète la pause-goûter. L'annonce génère des hurlements de joie de la part de ses enfants (seraient-ils sous-nourris ? je m'interroge) tandis que mon gendre complètement déprimé murmure : "Trois minutes d'escalade, une heure de goûter, c'est pas comme ça qu'ils vont me laisser dormir cette nuit".

Sa femme pour lui remonter le moral lui propose un verre d'eau pure. Eau pure qui fait des bulles vu que ma fille a un peu forcé sur le produit vaisselle pour nettoyer la Thermos (Oui ben si t'es pas content, t'avais qu'à la faire la vaisselle hein !)(Oui c'est ça je vais faire la vaisselle à trois heures du matin !).

 76526782

À gauche sur la photo : le verre d'eau pure dédaigné par mon gendre (à côté du sac confectionné pour ma fille par les doigts d'or d’Édith)

Ah oui décidément, une sortie au grand air,

quelle bonne idée!

 

D'autres photos de ce grand moment de sortie familiale ici.