Petit exercice suggéré par Lakevio (désolée ce n'est pas un dizain mais une douzaine!).

menage2

Quand le soir, fatiguée, t’as fini ton ouvrage,

que ta joie est enclose et devient irréelle

que le mal se répand, ruinant tes cartilages,

et que t’es à deux doigts de couler une bielle

laisse tes lèvres s’étirer en sourire coquillage

dans l’idée, au moment où la nuit super belle

va te faire oublier tes journées torpillage,

de clamer dans le vent une superbe ritournelle

tant pis si les voisins en oyant cet hommage

te lancent à la face des pneus industriels

(tu t’en fous toi tu pars comme tu peux en voyage

est-ce ta faute si tu as une voix de crécelle ?)