Bonjour à vous en ce dernier mardi d'août,

Andiamo étant venu me narguer depuis son bord de mer, je lui réponds aussi sec en déballant ma panoplie de (vieilles) photos d'un bord de mer encore plus beau! Et toc! En plus, ça fera plaisir aux Marie, enfin j'espère!

1972 8-n°16

Donc voilà, c'est quelque part dans le nord de l'Espagne, la mer est bleue,

 

1972 8-n°17

 le ciel est bleu

et les yeux de ma soeur aussi.

(OK ... ce n'est pas très visible)La mer dans ce coin là, enfin l'océan plutôt

il faut reconnaître que c'est vraiment quelque chose!Il arrive qu'on y rencontre des poissons poilus..

(celle-là, c'est pour Délia)

(de toutes façons je n'ai pas de vaches!)Allez hop hop, on y va!

(Je ne sais plus où, mais on y va!)Oh la fille, comment elle se la pète!

(Vous noterez au passage que je m'étais encore ratiboisé les cheveux, une vraie manie de les couper comme ça n'importe comment! Si j'avais su à cette époque que les cheveux, comme le reste, ne sont pas éternels ..)

Franchement, je me demande encore comment faisait ma soeur pour supporter autant de fringues! Un PANTALON! J'hallucine!Voilà, on finit avec les belles blondes,

ma soeur, et ma mère qui sur cette photo avait l'âge de mon aînée...

Je n'ai pas énormément de souvenirs de l'Espagne (contrairement à l'Italie comme le savent tous les assidus de mon blog) à part une nuit passée à boire je n'ose dire quoi, et à danser local, ou plutôt à essayer, olé! Est-ce ce soir-là que deux charmants Allemands m'ont ramenée à la tente (que je partageais avec ma frangine) en me tenant sous les bras parce que bizarrement je ne tenais plus sur mes jambes? (un effet secondaire du flamenco, on ne se méfie pas assez des danses autochtones!).

Je vous souhaite une merveilleuse journée!

 

♪♫♥••☼*´¨`*•.☼•♪♫♥••