Quand j'étais gamine, en guise d'activité pascale Maman faisait cuire des oeufs durs qu'elle nous donnait ensuite à peindre. Après quoi bien entendu on les mangeait. Il était impensable de gâcher de la nourriture, même si, ma foi, on avalait au passage quelque peinture qui avait déteint sur le blanc!

Seule ma grand-mère maternelle avait un jardin. Non pas qu'elle fut propriétaire de sa maison, c'est tout le contraire, ma famille maternelle était très pauvre.

Achille Fernande 11 oct 1930

Sur cette photo, elle avait vingt-neuf ans, mon grand-père vingt-cinq. Elle ne savait pas que son aimé ne franchirait jamais sa trentième année, s'installant ainsi pour toujours dans la tapisserie du temps.

Devenue veuve, ma grand-mère se retrouva seule avec ses trois bébés, sans un sou. Elle avait dû accepter le premier emploi qui lui avait été proposé aux "Chemins de Fer" où travaillait son mari, à savoir garde-barrière. Elle occupait donc près de la voie ferrée une maisonnette entourée d'un jardin dans lequel nous cherchions ce que les cloches de Pâques avaient apporté..

On faisait peu de photos en ce temps-là, vous le savez.. Il faudra donc se contenter de celles-ci..

1960 Paq Brie

Et vous?

Accepteriez-vous de me montrer quelques images des Pâques de votre enfance?