tour_eiffel_2cv_rose_mini_1387212676

Chers amis,

nous voici arrivés au terme de notre petit voyage textuel. J’espère qu’il vous a plu.

Pour cet avant-dernier jour, je vais encore une fois partager avec vous un pan entier de mon intimité, enfin plus exactement de celle de ma sœur.

Un soir que je me languissais au coin du feu avec mon châle rapiécé sur les épaules (oui, parce que c’est bien joli que ma sœur me fabriquasse un plateau pour mon thé, une table pour poser le plateau et un tabouret pour mes petits pieds, mais croyez-vous qu’elle prendrait le temps de me tricoter quelque chose ? Que nenni !), oui alors donc, je me languissais quand mon regard aussi innocent qu’un moinillon (le petit du moineau) se posa sur une commode qui appartenait à ma soeur.

Alors que je vous explique : c’est une commode, genre normal pour une commode, avec quatre tiroirs. Mais cette commode a une particularité : elle est rose. Pas rose d’origine, oh non ! Non-non ! Elle est rose repeinte.

En effet, en des temps anciens où ma sœur était toute jeune, elle a eu, comme qui dirait, une attaque de rosite aigüe. Elle avait donc repeint en rose cette commode (qui m’échût lors d’un de ses multiples déménagements), mais aussi tout ce qui lui tombait sous la main (autant dire la quasi-totalité de son mobilier). Que s’était-il passé ? Avait-elle reçu par erreur un stock de plusieurs dizaines de pots de peinture rose fluo ? Avait-elle gagné à un jeu "Comment voir la vie en rose" ? Toujours est-il que tout était rose chez elle, y compris sa (première) voiture, une Duduche qui passait d’autant moins inaperçue que, comme Brie, elle en était aux balbutiements de la conduite automobile. Si bien qu'un soir que nous avions décidé de sortir à Paris, ma soeur et sa Duche rose bonbon avaient pris la place de la Concorde à contre-sens. Ce qui n’avait pas manqué de surprendre les automobilistes à qui Brie faisait de grands sourires joyeux en réponse à leurs petits signes qu’elle croyait amicaux (et qui en réalité, tentaient de lui faire comprendre qu’elle était bonne pour une cession de rattrapage de permis).

C'est avec une émotion certaine que je me remémore ces instants en regardant la commode rose. Depuis, ma soeur a mûri. Sa rosite lui est passée pour laisser place aux couleurs de l'arc-en-ciel dont elle agrémente la totalité de son mobilier (entièrement réalisé par ses petits doigts agiles). Je trouve ça magnifique.

Alors, puisque nous sommes le 23, je chipe un peu d’arc-en-ciel à ma soeur pour vous souhaiter une belle journée toute en couleurs ! No stress pour les préparatifs, cool la vie, cool ! Comme ma fille me le racontait alors qu'elle se faisait agresser en grande surface par un client super pressé (il trouvait qu'elle ne mettait pas assez vite ses courses sur le tapis roulant), "Mais à quoi ça sert que je lui réponde? Qu'il râle si ça lui chante!" Et elle a continué à mettre ses courses sur le tapis, imperturbable...

D’ailleurs j’en profite pour vous demander comment ça se passe pour vous en cette veille de Noël ? Est-ce que tout va bien ? Avez-vous le cœur léger ?

Est-ce vous qui recevez ou êtes-vous invités ? (ça peut être un avantage, à nous les vieux (enfin je parle pour moi!) lorsque les enfants prennent la relève !)(sauf, SAUF que pour moi ÇA NE MARCHE JAMAIS !! Mes enfants adorent venir à la maison ! Bisque bisque rage !).

Allez, hop hop! Racontez-moi tout, avec les p'tits détails ! (NON ELLA, JE NE SUIS PAS CURIEUSE !! JE M’INTÉRESSE !!)

traineau52

 

PS pour Ella : j’y suis arrivée ! Et sans le faire exprès, en plus !