DSCN7269

"La vie, c'est le présent". Ça ressemble à une de ces maximes qu'on entend ou qu'on pourrait lire un peu partout de nos jours, pas vrai? Et pourtant. C'est une réflexion qui date de 1957, sortant tout droit de l'esprit d'Élisabeth Kübler, une femme que je découvre par le biais d'un cadeau d'anniversaire tardif (encore que "tardif" ne me paraisse pas totalement approprié. Rien n'arrive jamais par hasard).

J'adore cette lecture, je n'arrête pas de frissonner. Mais surtout, j'adore la femme que je suis en train de découvrir. Une femme qui réussit le prodige de parler de choses aussi terrifiantes que la misère et la mort et simultanément, de parler sans arrêt d'amour et de compassion. Une femme qui, à peine âgée de 20 ans, a quitté le confort de sa paisible Suisse natale pour porter secours aux blessés de guerre en Pologne, hommes, femmes, enfants... Lesquels d'entre nous auraient un tel courage?

"On peut s'enfoncer dans la négativité et chercher des coupables, ou bien on peut choisir la voie de la guérison et de l'amour. Je suis persuadée que notre unique raison d'être est d'évoluer". Élisabeth Kübler-Ross.