Hier, robe légère et sandales. Ce qu'il y a de bien quand on a eu plein de pluie, c'est que lorsqu'il ne pleut pas, on apprécie vraiment! Le ciel était bleu et les cumulus blancs et nacrés. J'étais guillerette, marchant d'un bon pas avec le vent qui me filait entre les jambes. Parce qu'en plus, il ne faisait même pas chaud. Au contraire une douce brise s'égayait dans les branches de romarin. Pourquoi de romarin? Aucune idée, mais je trouve que ça sonne bien.

À la piscine, ils avaient ouvert les toits. Je les ai trouvés rudement optimistes, parce que ce n'était quand même pas la grosse chaleur (comme indiqué ci-dessus). Alors je suis restée sous l'eau, enfin, à partir des narines. Remarquez, je n'ai pas eu vraiment le loisir de m'apitoyer sur les températures, vu que dans le bassin c'était l'émeute: une brasse, une bouille blonde, une brasse, une bouille blonde - enfin, je devrais plutôt dire rouge, verte, bleue, puisque depuis la ré-ouverture de la piscine toute neuve, le port du bonnet de  bain est obligatoire. Ceci étant, je croyais que les vacances, c'était le 5 juillet. Pas pour tous les enfants visiblement, qui étaient là en meute bruyante et tourbillonnante. D'ailleurs je me pose la question: comment font-ils pour surgir de nulle part sans qu'on puisse anticiper? On nage, certes éclaboussé copieusement, quand hop! une bouille mauve sous le ventre, une bouille verte sous le nez, hop! une belle bleue vous passe carrément sous le menton! Bon!!! Les splash de toutes les couleurs, si on veut faire des longueurs, c'est compliqué. Si bien que foin du froid, j'ai fini par aller dans le grand bassin (eau très fraîche), ah!ah! Là, les petits lascars n'y étaient point!

Bref, c'était une belle après-midi!

487c4126