20150522_175841

En ce temps-là, quand on n'avait pas le tél à la maison (ce fut mon cas jusqu'à mes 27 ans), il fallait trouver une cabine. Il fallait aussi avoir une raison de téléphoner. Et de la monnaie. Et puis connaître le numéro de la personne qu'on appelait.

En ce temps-là, quand on était avec quelqu'un, on était vraiment avec quelqu'un. Aucune sonnerie intempestive ne venait nous déranger. On ne textotait pas à d'autres en même temps qu'on se parlait.

Personnellement, j'aimais mieux "ce temps-là". Je ne suis pas très "téléphone", je peux vous assurer que je suis encore moins "portable". Je l'emmène (euh, oui... Je l'emmène! À la maison je ne m'en sers pas! C'est bien ce pour quoi a été conçu le portable, non?) je l'emmène, disais-je, seulement en cas d'urgence, pour pouvoir appeler les secours (attaque sauvage d'une vague, par exemple). Je l'emmène surtout parce qu'on ne trouve plus de cabines! Sauf à la mer, donc. Voir ci-dessus! (À mon avis, on a intérêt à en profiter, ça ne va pas durer!)

Il y a tout de même quelque chose qui me turlupine.

Qu'on puisse téléphoner avec son téléphone, bon.

Qu'on puisse textoter et smsser, supposons.

Qu'on surfe avec. Soit.

MAIS QU'ON FASSE DES PHOTOS ENCORE PLUS MAGNIFQUES QU'AVEC UN APN!!!!!!!!! Nan mais, où va le monde!!??