Quand on se rend régulièrement quelque part, forcément, on finit par croiser les mêmes têtes. L'expression me paraît d'autant plus appropriée lorsqu'il s'agit d'un bassin de piscine.

C'est ainsi qu'hier, le haut familier d'une femme m'interpelle en ces termes: "Tiens, vous êtes toute seule aujourd'hui?"

Ah oui, tiens, je suis toute seule aujourd'hui!!!

Il faut dire que ces derniers temps, ça n'est pas arrivé souvent. Tantôt avec la grande, devenue sans conteste la Star du Bassin, à en juger par l'impatience avec laquelle les maître-nageurs (tous jeunes et beaux) guettaient à chacune de nos venues le nouvel épisode des aventures amoureuses de ma fille, qu'elle me détaillait dans toutes les largeurs - vous me pardonnerez ce jeu de mots facile - et dans une acoustique formidable (vous avez déjà essayé de parler "normalement" dans une piscine? Je ne vous dis pas comment ça résonne!), tout en innovant une nage que nous pourrions qualifier d'"égyptienne", de manière à me regarder pendant que je nageais.... Tantôt avec ma seconde fille, qui ne passait pas plus inaperçue puisqu'elle était flanquée de ses trois ados. Ne parlons pas non plus du jour où ma chère Toumia, à l'accueil, a failli avoir une crise cardiaque quand elle m'a vue débarquer avec toute ma famille, soit huit personnes: mes trois enfants, ma nouvelle fille Gazelle, et mes trois petits-enfants.

Pendant le séjour de mon fils ici, c'est moi qui ai failli avoir une crise cardiaque quand il a voulu m'accompagner. La dernière fois qu'on a nagé ensemble, il faisait la moitié de ma taille! Mais je m'en suis vite remise et je ne vous dis pas comment je me la suis pété grave d'avoir ce beau jeune homme à mes côtés.

Le seul couac c'est que je n'ai pas pu faire de photos! Toute l'équipe de maître-nageurs d'avant a été troquée par des nouveaux, jeunes et beaux aussi certes mais des sans coeur. J'ai eu beau les supplier à genoux, leur promettre de leur faire un gâteau au chocolat (Qui a dit: "C'est peut-être pour ça?"), rien, non rien de rien, ils n'ont rien voulu entendre!!!! PFFFFFF!!! J'ai été obligée de nager en boudant, ce qui n'a pas été facile vu que je tournais la tête pour ne pas que le maître-nageur se trouve dans mon champ de vision, bilan je suis sortie de là avec un super torticolis!

En plus, je me demande si le message est bien passé car quand on est sortis il m'a fait, tout guilleret: "Au r'voir! À bientôt!"

 

DSCN5652

 

Devant la piscine

Vous êtes comme moi, hein: consternés!