À la poste.

Après avoir déposé sa lettre sur le dessus de la machine automatique, un monsieur d'un âge certain regarde d'un air perplexe l'écran où s’affiche un certain nombre d’options qui visiblement, ne lui disent rien qui vaille. Oui parce que justement, dans cette poste qui n'est pas celle de ma ville, l'automate est votre unique interlocuteur lorsque vous voulez poster votre courrier, et c'est d'ailleurs pour cette raison que je suis là : c'est beaucoup plus rapide que de faire la queue pendant une heure au guichet. Enfin, si on sait s’en servir....

- Comment on fait pour simplement mettre un timbre? demande le vieux monsieur à la machine.

Je me permets de m'avancer un peu et lui suggère de cliquer sur "affranchissement".

Comme il reste hésitant, je lui demande si je peux faire les manips… Il est vrai que pour simplement timbrer la lettre, il faut cliquer sur différents menus. Les écrans défilent et nous voilà à la fin de l’opération, le moment où il faut payer. Je me recule quand il sort sa carte bancaire et je regarde ailleurs.

Drame, la machine lui annonce que son code est faux. Je remarque qu’il n’y a que trois petites XXX et lui suggère de re-taper le quatrième chiffre de son code. Alleluïa, c’est ça qui bloquait ! L’étiquette faisant office de timbre apparaît, et le vieux monsieur me cède la place en se perdant en remerciements.

"Merci, vous êtes vraiment très gentille! Si-si. Vraiment gentille!"

Eh oui, je sais.... Je suis gentille...

yapaslefeuaulac